Quid de l’Europe sociale ? Les projets de la Commission européenne pour 2019.

Europe sociale : Les projets de la commission européenne pour 2019

Pour la dernière année de son mandat, Jean Claude JUNCKER propose au Parlement européen et à la Commission d’adopter des mesures sociales car « le meilleur message à adresser aux électeurs qui se rendront aux urnes l’an prochain consiste à démontrer que cette Union leur apporte des résultats concrets et tangibles » et il souhaite élargir le nombre de sujets en matière sociale sur lesquels les Etats membres pourraient se prononcer à une majorité qualifié.

Au deuxième trimestre de 2018, 239 millions de personnes avaient un emploi dans l’Union, soit le chiffre le plus élevé jamais enregistré. Quelque 12 millions d’emplois ont été créés depuis l’entrée en fonction de la Commission Juncker. La proportion de la population exposée au risque de pauvreté ou d’exclusion sociale a nettement diminué en 2017, plus de cinq millions de personnes sortant de la pauvreté ou de l’exclusion sociale par rapport à l’année précédente. Le nombre total de personnes exposées au risque de pauvreté ou d’exclusion sociale est passé sous les niveaux d’avant la crise.

En 2019, la Commission prévoit d’évaluer la directive relative à l’égalité de traitement entre hommes et femmes en matière d’emploi et de travail et adopter des directives pour la mise en place d’une Autorité européenne du travail, des propositions de directives sur les conditions de travail transparentes et prévisibles, ainsi que l’équilibre entre le vie professionnelle et vie privée. De plus la Commission entend faire adopter plusieurs règlements sur la coordination des systèmes de sécurité sociale, le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation et le Fonds social européen.

Dans le cadre de la mise en œuvre du socle européen des droits sociaux, la Commission souhaite que la législation du travail et les systèmes de protection sociale apportent « une sécurité à tous les types de travailleurs » et facilitent « les transitions entre les emplois et statuts » mais constate que les inégalités de revenus atteignent des niveaux supérieurs à ceux constatés avant la crise, et l’évolution des salaires réels a continué dans certains pays d’être à la traîne par rapport à la productivité en 2017.

La Commission recommande de déplacer la charge fiscale pesant sur le travail et de renforcer les systèmes d’éducation, les investissements dans les compétences ainsi que l’efficacité et l’adéquation des politiques actives du marché du travail et des systèmes de protection sociale. Cette recommandation est conforme aux principes du socle européen des droits sociaux.

Christian JUYAUX, Conseiller CFDT au CESER Auvergne Rhône Alpes, Vice-président de la Maison des Européens Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

nous rejoindre

Adhérer, c'est être acteur et non simple spectateur. Pour nous soutenir, cliquez sur le bouton ci-dessous pour adhérer ou faire un don en ligne :

Overlay

nous contacter

Maison des Européens Lyon 
Centre d'information Europe Direct Lyon 
+ 33 4 72 07 88 88 / + 33 6 4855 79 90
contact@mde-lyon.eu
europedirect014269@mde-lyon.eu

Centre d'information Europe Direct Drôme Ardèche 
+33 6 99 61 26 07
europedirect2607@mde-lyon.eu

nous trouver

nous évaluer

Des remarques à nous faire ? Un petit questionnaire à compléter (cliquez sur l'icône) afin que les Centres d'information Europe Direct Lyon et Drôme Ardèche continuent leur grande ascension dans votre cœur.

Overlay