L’Europe sociale se construit peu à peu !

Le 14 février 2019, le Conseil et le Parlement européen ont décidé d’un commun accord la création d’une Autorité européenne du travail.

Cette nouvelle agence doit :

  •  Faciliter l’accès aux informations, droits et obligations pour les travailleurs et les employeurs dans les situations de mobilités transfrontalières.
  • Coordonner les autorités nationales du travail et les régimes de sécurité sociale.
  • Effectuer des analyses et des évaluations des risques sur les différents aspects de la mobilité transfrontalière.
  • Aider les Etats à se doter de moyens par l’apprentissage mutuel, la formation et la promotion de bonnes pratiques.

L’Autorité aidera les administrations nationales en organisant des réunions de coordination et en fournissant un appui logistique et technique pour l’application effective du droit de l’UE en matière de mobilité transnationale et de coordination des régimes de sécurité sociale. Les partenaires sociaux pourront signalés les cas de fraude à l’agence.

Programme de travail des partenaires sociaux européens présenté le 6 février 2019 par BusinessEurope et la Confédération Européenne des Syndicats pour la période 2019-2021 avec six priorités :

  1. La numérisation dont les modalités de connexion et de déconnexion
  2. L’amélioration de la performance des marchés du travail et des systèmes sociaux
  3. Les compétences
  4. La prise en compte des aspects psychosociaux et des risques au travail.
  5. Le renforcement des capacités pour un dialogue social de qualité.
  6. L’économie circulaire.

Dans cette période d’élection au  Parlement Européen, beaucoup de nos concitoyens expriment des demandes d’une Europe plus sociale. L’engagement de l’ensemble des chefs d’Etat et de gouvernements dans un socle européen des droits sociaux proclamé le 17 novembre 2017 lors du sommet de Göteborg en Suède  doit permettre l’égalité des chances et l’accès au marché du travail, des conditions de travail équitables et une protection sociale réelle  de tous les européens. En fixant des objectifs sociaux au même niveau d’exigence que les objectifs économiques, cette transformation de l’Union Européenne correspond aux besoins des européens et de leurs entreprises pour une Europe sociale de marché.

Par Christian JUYAUX, Conseiller CFDT au CESER Auvergne Rhône Alpes, Vice-président de la Maison des Européens Lyon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

nous rejoindre

Adhérer, c'est être acteur et non simple spectateur. Pour nous soutenir, cliquez sur le bouton ci-dessous pour adhérer ou faire un don en ligne :

Overlay

nous contacter

Maison des Européens Lyon 
Centre d'information Europe Direct Lyon 
+ 33 4 72 07 88 88 / + 33 6 4855 79 90
contact@mde-lyon.eu
europedirect014269@mde-lyon.eu

Centre d'information Europe Direct Drôme Ardèche 
+33 6 99 61 26 07
europedirect2607@mde-lyon.eu

nous trouver

nous évaluer

Des remarques à nous faire ? Un petit questionnaire à compléter (cliquez sur l'icône) afin que les Centres d'information Europe Direct Lyon et Drôme Ardèche continuent leur grande ascension dans votre cœur.

Overlay