Mois : avril 2019

ÉLECTIONS EUROPÉENNES : Prenons l’Europe en main !

« À partir du 23 mai 2019 en Europe, suivant les traditions électorales et le 26 mai, en France, je vote et fais voter aux élections européennes à un seul tour. Je ne laisse à personne d’autres le pouvoir de décider pour moi »

Les Peuples de tous les Etats membres de l’Union vont activement participer au renouvellement du Parlement européen.
Comme pour tout scrutin, si le vote n’est pas obligatoire en France, il reste toutefois un devoir…
Ce scrutin, se déroulera selon la tradition électorale de chaque pays, du 23 au 26 mai 2019. En France, c’est le dimanche 26 que les 45 millions environ d’électeurs  seront appelés aux urnes.
L’élection des Députés européens au suffrage universel a lieu depuis 1979 tous les 5 ans via un scrutin de liste à la proportionnelle et à un seul tour !  La première présidente du Parlement européen élu au suffrage universel a été Me Simone Veil
Dans la nuit du 10 au 11 avril dernier, les chefs d’Etats et/ou de gouvernements se sont mis d’accord: L’échéance ultime pour le retrait des britanniques de la famille européenne a été fixée au 31 octobre prochain au plus tard, mais le retrait des britanniques  peut se faire à tous moments si les conditions sont réunies, y compris avant le 22 mai ce qui éviterait aux Anglais de voter pour le renouvellement du Parlement européen…ce qui n’a pas beaucoup de sens vu le contexte. L’absence de nos amis d’outre-manche a pour conséquence la réduction du nombre de Parlementaires qui passe de 751 à 705. Parallèlement un rééquilibrage du nombre de Députés par pays a été réalisé qui permet aux pays qui étaient démographiquement sous représentés, c’était le cas de la France, de se voir allouer des sièges supplémentaires. Le nombre de Député européens français passera donc de 74 à 79.
A l’issue de ces élections, les Parlementaires nouvellement élus devront « rejoindre » un groupe politique. Il y a actuellement 8 groupes différents au Parlement européen. Selon la « force en nombre » de chacun et les alliances qui se forment, une majorité se composera pour assurer l’exécutif du Parlement européen.
Enfin, les nouveaux députés européens devront s’inscrire dans des commissions. Au nombre de 20, elles couvrent l’ensemble des champs de compétences du Parlement. Chacun les choisit en fonction de ses compétences et de son appétence pour tel ou tel domaine ou sujet. 
Retrouvez la liste des groupes ainsi que celle des commissions sur le site www.europarl.europa.eu
Jean-Pierre Bobichon, Conseiller auprès de l’Institut Jacques Delors

A un mois des élections européennes, trouvez ci-dessous l’interview de Jean Pierre BOBICHON, Conseiller de Jacques Delors, ancien Président de la Commission européenne de 1985 à 1995 et fondateur de l’institut « Notre Europe – Institut Jacques Delors » www.institutdelors.eu.

Quelles sont les compétences du Parlement Européen ?

Jean-Pierre Bobichon :
Le Parlement Européen a un rôle majeur dans le processus de décisions de l’Union Européenne ; il est l’une des composantes du « triangle institutionnel » de l’Union Européenne avec la Commission Européenne, qui dispose du pouvoir d’initiative, et le Conseil Européen qui, de nature intergouvernemental, a un pouvoir décisionnaire. Le Parlement vote et amende les textes proposés par la Commission. Il est compétent dans un certain nombre de domaines comme les Affaires Etrangères, l’agriculture, la pêche…
Il négocie le budget de l’Union Européenne.
L’avis du Parlement Européen est aussi pris en compte dans une cinquantaine de domaines où il n’est pas décisionnaire comme le droit à la concurrence, la fiscalité, certains aspects de la politique sociale. Il peut opposer son veto dans 16 domaines tels l’adhésion d’un nouvel État comme membre de l’Union ou la signature de traités internationaux.
Par ailleurs lorsque les citoyens de l’Union exercent leur droit de pétition ils adressent celles-ci au Président du Parlement Européen.
Les députés européens disposent donc d’un pouvoir législatif non négligeable. Ils possèdent également d’un pouvoir de contrôle : ils peuvent censurer la Commission qui doit alors présenter sa démission ou destituer un Commissaire.
Le Parlement Européen a aussi le pouvoir de présenter des recours devant la Cour de Justice de l’Union européenne en cas de litiges sur l’interprétation d’un Traité 
Enfin il convient d’indiquer – en vertu du Traité de Lisbonne (2009) – que le Président de la future Commission européenne doit être choisi en tenant compte des résultats des élections De ce fait, en participant au renouvellement du Parlement européen vous déterminez indirectement le choix politique de la future Présidence de la Commission européenne, issu du groupe politique le plus important en nombre

Quels sont les enjeux des élections du 26 mai prochain ?

Jean-Pierre Bobichon :
Les enjeux de ces élections sont multiples, mais pour l’essentiel on peut les résumer à la démocratie comme priorité et à la réaffirmation des valeurs européennes.
L’enjeu primordial est donc d’abord celui de la participation à ces élections. En effet, la critique à l’égard de l’Europe, de « Bruxelles » est un jeu facile mais la participation reste notoirement insuffisante : 39,3% d’abstentions aux élections de 1979, 59,4% à celles de 2009 (taux record d’abstentions),56,5% à celle de 2014. C’est très, très insuffisant pour légitimer réellement les représentants élus au Parlement Européen.
Ensuite, le respect de ses valeurs et de sa qualification d’Etat de droit. Ce dernier malheureusement bousculé par plusieurs pays européens comme la Hongrie et la Pologne où le principe électoral se combine avec la mise en cause de l’indépendance de la justice, par le contrôle des médias et le refus des corps intermédiaires.
À ces pays s’ajoutent ceux qui sont pénétrés par des pratiques de corruption comme la Roumanie ou Malte. De fait, si l’Union Européenne ne se résume pas à un marché unique, elle doit affirmer beaucoup plus fermement ses valeurs qui doivent être partagées et pratiquées par tous au regard des traités, y compris avec des possibles sanctions, via l’accès ou pas aux fonds structurels européens.

Certains pays remettraient en cause les valeurs européennes et n’appliqueraient donc pas les décisions prises à Bruxelles et/ou votées à Strasbourg ?

Jean-Pierre Bobichon :
Absolument… Prenez par exemple la question des migrants. Certains gouvernements, principalement d’extrême droite, utilisent sans scrupule cette question pour dresser des murs au lieu de bâtir des ponts, refuser l’accès de bateaux humanitaires dans leurs ports, écarter la répartition des migrants avec comme but ultime un repli nationaliste étriqué.
N’oublions pas que ces migrants ne viennent pas de nulle part.Ils sont issus de pays en guerre et/ou de pays où il n’y a pas d’espoir d’amélioration de leur situation quotidienne.
Certes les solutions, bien que multiples, sont complexes. L’accueil (formation, logement), la solidarité entre pays membres, l’aide au développement, la recherche de méthodes puis de solutions au règlement des conflits…, tout cela ne peut se faire en un jour. Ça nécessite du temps et dans tous les cas, la voie à emprunter ne se situe, ni dans le repli ni dans l’agressivité !

A vous écouter, le sort des migrants sera donc l’un des enjeux majeurs de cette élection. Avez-vous des chiffres à nos communiquer dans ce domaine ?

Jean-Pierre Bobichon :
Oui malheureusement ! Et pourtant, comme le révèle les statistiques d’Eurostat ou les données de l’OIM (l’organisme des nations unies en charge des migrations), à l’inverse de ce qu’affirment fallacieusement les extrémistes, le phénomène des migrations s’est dernièrement beaucoup ralenti : entre le 1er janvier et le 24 juin 2018 42.845 migrants sont arrivés par la Méditerranée c’est deux fois moins qu’en 2017 à la même période, ils étaient 363.504 en 2016 et plus d’un million en 2015. Si l’action de la Commission n’est pas parfaite, elle est loin d’être négligeable.
Alors, même s’il ne doit pas être considéré comme un référendum pour ou contre l’accueil des migrants, les élections pour le renouvellement du Parlement Européen vont être l’occasion d’aborder des thèmes comme les valeurs humanistes de l’Europe, les solidarités, l’Europe des citoyens…

Sans parler de pronostics sur son résultat, quels espoirs à travers ce scrutin ?

Jean-Pierre Bobichon :
La dimension européenne dans ce monde en pleine mutation, est un gage de paix à préserver, car jamais acquise définitivement. Paix militaire puisque pour la première fois dans l’Histoire, les Etats membres de ce qui constitue l’Union européenne  n’ont pas connu de conflit, entre eux,  depuis 75 ans !
Paix, stabilité financière et économique car pour faire face à la puissance économique redoutables des États-Unis d’Amérique ainsi qu’à celles de ceux que l’on appelle les « BRIC » (Brésil, Russie, Inde, Chine), l’Union des pays de notre vieux continent est de très loin préférable à l’isolement. Les Britanniques, qui ont choisi la voie du Brexit risquent d’ailleurs de s’en apercevoir très rapidement Mon souhait principal est donc de voir se poursuivre la construction européenne en l’adaptant aux défis de notre nouveau monde, en y impliquant les plus de 508 millions de femmes et d’hommes membres de l’Union européenne « Unis dans la diversité »

QU’EST-CE QUE LE PARLEMENT EUROPÉEN ? Pouvoirs, composition, rôles des députés européens…

A quelques jours des élections européennes de 2019, mieux comprendre comment fonctionne l’Europe, c’est important ! La Maison des Européens Lyon vous invite à venir découvrir son fonctionnement à l’occasion d’une conférence très éclairante.

Le jeudi 9 mai 2019 à 18h30 à la Mairie du 6e arrondissement, Salle Victor Hugo (33 rue Bossuet, 69006 Lyon), une conférence « QU’EST-CE QUE LE PARLEMENT EUROPÉEN ? Pouvoirs, composition, rôles des députés européens… » avec la participation de :

  • Pascal BLACHE, Maire du 6e arrondissement de Lyon, Conseiller à la Métropole de Lyon ;
  • Marc AUGOYARD, Conseiller du 6e arrondissement, délégué aux Déplacements et à la Citoyenneté, Conseiller à la Métropole de Lyon.

La conférence sera animée par Jacques FAYETTE, Professeur honoraire des universités, Spécialiste des questions européennes, Président du comité stratégique de la Maison des Européens Lyon.

Ce rendez-vous n’est pas politique, mais informatif !

Merci de confirmer votre présence avant le mardi 7 mai 2019 à protocole.ma6@mairie-lyon.fr Référence à rappeler : Europe0905

*Cet événement est organisé dans le cadre du Joli mois de l’Europe en mai. Trouverez toutes les manifestations de #EUinmyregion et #JMEurope dans la région Auvergne Rhône Alpes sur www.jolimoisdeleurope.eu

Dialogue Citoyen Transfrontalier Italie-France

« Le destin de l’Europe et l’avenir du monde libre sont entièrement entre nos mains ». Simone Veil (1927–2017)

Du 23 au 26 mai 2019, les citoyens des 27 pays de l’Union Européenne seront appelés aux urnes pour élire leurs représentants au Parlement européen qui, à son tour, décidera qui sera à la tête de la Commission européenne. Jamais auparavant, des élections européennes auront été aussi décisives pour le futur du projet européen et l’orientation que l’Union prendra dans les prochaines 8 à 10 ans.
Dans « Le livre blanc sur l’avenir de l’Europe » publié le 1er mars 2017 et lors de son discours sur l’« État de l’Union » du 13 septembre 2017, le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker a souligné l’importance du rôle des européens dans la construction de l’avenir de l’Union, et donc l’importance du dialogue entre les citoyens européens et avec les institutions européennes sur l’avenir de l’Europe.
Aujourd’hui, grâce à l’Union européenne, la frontière n’est plus une ligne de séparation, une limite, au contraire c’est devenu un point de rencontre et de lien, une occasion d’échanger et de participation.

Le Dialogue Citoyen Transfrontalier sur le Futur de l’Europe qui avait lieu d’Octobre 2018 à Mai 2019 impliquait des citoyens de France et d’Italie autour de temps de rencontre, de confrontation et d’échange d’idées entre des habitants des régions Auvergne Rhône-Alpes, du Piémont et du Val d’Aoste. Trois rencontres franco-italiennes se sont déroulés :

Ces rencontres étaient l’occasion d’échanger et de confronter nos opinions sur les enjeux européens qui nous concernent tous en vue des prochaines élections européennes – la protection de l’environnement et le changement climatique, agriculture et alimentation saine, identité et diversité culturelle, la gestion des migrations, le numérique..
Le programme de ces rencontres était riche en séminaires, tables-rondes, débats, présentation des projets financés locaux par l’Europe, jeux, spectacles et autres activités conviviales,  tout cela visant à accroître les connaissances des participants non seulement sur l’Union européenne mais aussi sur les régions voisines frontalières.
L’idée était d’associer des publics très différents : 200 à 250 personnes (jeunes, demandeurs d’emploi, associations, retraités, professionnels, élus..) en mesure d’apporter des points de vues et des positions diverses et d’alimenter un débat riche.l

#EUDialogues #FutureofEurope

Dialogue citoyen à Bron le 7 mai 2019 : Quelle Europe pour demain ?

Dans le cadre de #cettefoisjevote, rencontre et échanges avant les élections du 26 mai avec Alain REGUILLON, Président de la Maison des Européens Lyon, et Alain MALEGARIE, Ancien directeur de l’institut de l’Euro, le mardi 7 mai 2019 à 20h au Centre social et socioculturel les Taillis de Bron (20 rue Villard, Bron).

Ils répondront à toutes les questions que vous vous posez sur l’Union Européenne :

  • son fonctionnement et son coût
  • ses politiques (agriculture, pêche, environnement, monétaire)
  • les aides qu’elle fournit aux États, aux associations, aux collectivités…

Ils débattront ensuite avec vous de ce qu’il faut changer pour construire une Europe plus démocratique, plus sociale, plus solidaire, plus écologique et plus forte, pour faire face à la Chine, aux USA, à la Russie…

Venez nombreux ! Entrée libre et gratuite.

*Cet événement est organisé dans le cadre du Joli mois de l’Europe en mai. Trouverez toutes les manifestations de #EUinmyregion et #JMEurope dans la région Auvergne Rhône Alpes sur www.jolimoisdeleurope.eu

En mai, on va parler d’Europe en Drôme Ardèche

Notez nos RDVs, nous vous attendons nombreux!

Le Teil – Jeudi 2 mai 18h-20h: Débat « Élections Européennes du 26 mai : quelle actualité à 3 semaines du scrutin ? »

► Salle des Sports du stade municipal de Le Teil – en partenariat avec le Comité des Villes Jumelées et la Ville du Teil 

Valence – Vendredi 3 mai à 18h: Assemblée Générale de la Maison de l’Europe Drôme Ardèche « Focus sur les élections européennes »

► Maison des associations de Valence, 74 Route de Montélier (Salle 1)

Valence – Samedi 4 mai 10h-12h: Balade commentée « Que fait l’Europe dans mon quartier le Petit Charran? » 

► Balade gratuite, RDV à 10h à la MPT – en partenariat avec la Maison Pour Tous du Petit Charran à Valence 

Eurre – Jeudi 9 mai à 18h30 : Débat « Quelle Politique Agricole Commune après 2021 souhaitons-nous? » : table-ronde en présence de représentants de la Commission européenne, la Chambre d’Agriculture de la Drôme,  la Plateforme « Pour une autre PAC », l’ISARA de Lyon

Biovallée Le Campus, Ecosite de Eurre 

Valence – Vendredi 10 mai 19h-21h: Quiz café « L’Europe en question(s) » : Venez tester vos connaissances sur l’Europe et découvrir ses anecdotes

► Café Associatif et Culturel Le Cause Toujours , 8 rue Gaston Rey

Tournon-sur-Rhône – Lundi 13 mai 20h-22h : « Grand débat avec les candidats eurodéputés! » : Venez rencontrer et interpeller vos candidats sur les sujets qui vous tiennent à cœur concernant le futur de l’Europe!

► Salle Georges Brassens, 1 Place Rampon – En partenariat avec le Centre Socioculturel de Tournon-sur-Rhône, débat animé par Thierry Borde, journaliste à Radio Couleurs FM

Romans-sur-Isère – Mardi 14 mai 17h-19h: Agora citoyenne « Que fait l’Europe dans mon quartier à Romans? »

► Maison de Quartier Noël Guichard, Pl. Hector Berlioz – En partenariat avec la Fédération des Centres sociaux de la Drôme et les Maisons de Quartier de Romans

Vernoux-en-Vivarais – Jeudi 16 mai à 19h30: Quiz café « L’Europe en question(s) » : Venez tester vos connaissances sur l’Europe et découvrir ses anecdotes

►Café Associatif L’Embarqu’café, 32 rue Simon Vialet

St Jean-en-Royans – Lundi 20 mai 18h-20h: Balade commentée «  Que fait l’Europe dans le Royans? »

Centre Social La Paz, rue des Ecoles – En partenariat avec la Fédération des Centres sociaux de la Drôme

Die – Jeudi 23 mai à 18h (horaire à confirmer) : Soirée Théâtre et élections européennes « L’Europe à la barre ! » 

Cinéma Le Pestel de Die – en partenariat avec l’Espace Social et Culturel du Diois, Diois Jumelages, la Communauté de Commune du Diois

DIMANCHE 26 MAI: ON VA TOUS VOTER!

*Ces événements sont organisés dans le cadre du Joli mois de l’Europe en mai. Trouverez toutes les manifestations de #EUinmyregion et #JMEurope
dans la région Auvergne Rhône Alpes sur www.jolimoisdeleurope.eu

Tournée Europavox à Lyon !

Europavox, né de la volonté de promouvoir la diversité musicale européenne, a organisé depuis 2006 des centaines de concerts et festivals aux quatre coins de la France et de l’Europe, rassemblé des centaines de milliers de spectateurs et développé un réseau européen unique de journalistes et professionnels.

Europavox défend ainsi une vision positive, citoyenne et engagée de l’Europe à travers tous les types de musique, en faveur de la circulation des artistes et des œuvres.

Le 26 mai 2019, se tiendront les élections européennes dans un contexte de tensions et de doutes accentués. Jamais voter n’aura été aussi important pour la démocratie européenne. Rarement la passion du débat et le besoin d’expression n’ont autant animé les Français.

C’est donc tout naturellement qu’Europavox a choisi d’organiser La Tournée Europavox 2019, en collaboration avec le Bureau en France du Parlement européen et la Représentation en France de la Commission européenne.

Placée sous le signe de culture & citoyenneté, la tournée entamera un véritable dialogue avec la jeunesse et abordera avec énergie, bonne humeur et de manière décomplexée les enjeux des élections à venir.

La Tournée Europavox fera escale à Lyon ! La Maison des Européens Lyon vous invite le 9 mai à 19h au Transbordeur (3 Boulevard de Stalingrad, 69100 Villeurbanne). Au programme :

  • Un concert avec des artistes européens : Juicy (Belgique) et Kazy Lambist (France)
  • Du stand up : « Topito t’explique l’Europe »
  • Des débats #cettefoisjevote : batte de bonnes raisons d’aller voter, débat mouvant sur la démocratie et la citoyenneté

Trouvez plus d’information sur le Facebook.
L’inscriptions gratuite sur www.web.digitick.com

*Cet événement est organisé dans le cadre de #cettefoisjevote et du Joli mois de l’Europe en mai. Trouverez toutes les manifestations de #EUinmyregion et #JMEurope dans la région Auvergne Rhône Alpes sur www.jolimoisdeleurope.eu

2e débat sur l’Europe : Elections européennes

Dans la perspective des prochaines élections européennes, le collectif « Les Places de la République » vous propose un deuxième débat pour reconstruire le pacte démocratique pour bâtir une société plus juste. Ce débat permettra d’interroger les représentants des principales listes aux élections européennes. Saisissez cette opportunité de rencontrer les candidats lors de ce débat le 30 avril à 19h00 à l’Espace Citoyen (12, avenue Jean Mermoz, Lyon 8).

Le débat est ouvert à tout public, n’hésitez pas à partager cette information. Venez échanger sur la transition écologique, l’Europe sociale, les mobilités. En présence des représentants des principales listes européennes :

  • Les Républicains,
  • La République en marche,
  • Europe Écologie les Verts,
  • Place publique/Parti socialiste,
  • France insoumise.

L’inscription gratuite sur le site web de HelloAsso.

*Les Places de la République est un collectif national regroupant 19 organisations nationales (des syndicats de travailleurs et d’étudiants, des associations de l’éducation populaire, de défense de l’environnement et de lutte contre l’exclusion, et des mutuelles). A Lyon, 7 organisations et associations animent les Places de la République : la CFDT, le Club Convaincre, GAELIS la FAGE, les Fédéralistes Lyonnais, le Forum Réfugiés, la Maison des Européens Lyon et le Pacte Civique.

Fête de la libération de l’Italie à Lyon le samedi 20 avril 2019

Cérémonie commémorative
Maison des Italiens à Lyon le samedi 20 avril 2019
Allocution d’Alain REGUILLON, président de la Maison des Européens Lyon

A quelques semaines des élections européennes, cette cérémonie nous permet de saluer la mémoire de celles et ceux qui sont morts pour que vive la Liberté.

Elle est aussi l’occasion de rappeler que les Italiens, s’ils se sont laissé prendre dans les filets du fascisme, ont su s’en libérer pour retrouver le chemin de l’honneur, celui de la dignité et de la démocratie.

En des temps où les vieux démons ressurgissent dans nombre de pays européens, y compris en Italie et en France, il n’est pas vain de rappeler sans cesse que les mécontentements ne valent pas le risque de perdre la liberté : liberté de penser, de circuler, de choisir !

A quelques semaines des élections européennes, une telle cérémonie doit aussi rappeler que depuis 1945, nous vivons 74 ans de paix entre Européens. Depuis l’an 1500, c’est la première fois dans l’histoire que nous connaissons, en Europe, une période de paix aussi longue.

Il faut se souvenir des mots de Robert SCHUMAN qui, dans son discours du 9 mai 1950, disait : « l’Europe n’a pas été faite, nous avons eu la guerre ».

C’est la plus belle, la plus durable des réussites de la construction européenne engagée, dès cette déclaration, dans la création des solidarités de fait, gages de la réconciliation et de la paix entre Européens.

Il faut aussi se souvenir d’où vient ce formidable élan.

La première tentative d’unir les Européens s’est forgée dans l’entre-deux guerres. C’est à Aristide BRIAND et à Gustav STRESMANN, tous deux prix Nobel de la paix, que nous la devons, hélas sans succès.

C’est aussi à des hommes que les guerres du passé avaient fait naître sous une nationalité que la leur propre. Ainsi en est-il d’Alcide de GASPERI né Autrichien en Haut-Adige et fondateur de la démocratie italienne dont il fut un illustre homme d’État ; ainsi en est-il de Robert SCHUMAN, né Allemand en Moselle, l’un des pères fondateurs le plus emblématique de la construction européenne.

Durant la seconde guerre mondiale, c’est dans les milieux de la résistance que le concept de Fédération européenne apparaît. Le premier à avoir écrit, dès 1942, dans un bulletin de ce qui deviendra le « Mouvement Combat », qu’il faudra retrouver le chemin de l’Union, y compris avec les Allemands libérés du fascisme, c’est Henri FRESNAY, un lyonnais. Et c’est en juin 1944, que les mouvements de résistance réunis à Lyon appellent à la création de la Fédération européenne entre les belligérants.

Mais les adversaires italiens du régime de Mussolini ont été aussi des précurseurs qui ont guidé, et guident encore, les fédéralistes européens dans leur combat pour une construction européenne encore plus unie, encore plus solidaire, encore plus fraternelle.

Je citerai Altiero SPINELLI et Ernesto ROSSI, les rédacteurs du « Manifeste de Ventotene », île sur laquelle ils furent placés en résidence surveillée. Ce manifeste, qu’avec quelques amis nous avons réédité l’an dernier, reste une source de réflexion quant au devenir de l’Union européenne.

Comme la Déclaration SCHUMAN du 9 mai 1950, le Manifeste de Ventotene est un texte fondamental qui restera l’une des bases les plus abouties de la pensée d’Union des Européens, celle qui reste le plus sûr garant du maintien d’une paix toujours fragile, tant les vieux démons dont je parlais au début de mon propos sont aptes à ressurgir ; les générations qui n’ont pas connue la guerre ayant tendance à perdre la mémoire de l’horreur.

Que cette journée de commémoration, à laquelle je vous remercie d’avoir convié la Maison des Européens, puisse réveiller cette mémoire et donner l’envie de continuer à vivre ensemble, dans la paix et la fraternité.

Lyon, le 20 avril 2019

Élections européennes : les projets financés par l’Europe à Lyon

Nous demandons toujours qu’est-ce qu’a fait l’Union européenne pour nous ou près de chez nous. Un petit reportage était préparé à ce sujet par le Radioscoop afin d’en savoir davantage sur le rôle de la Maison des Européens Lyon et des informations sur des projets financés par l’Europe à la ville de Lyon. Vous avez entendu l’interview avec Marjolaine ARBONA-VIDAL, Chef de projet à la Maison des Européens Lyon, responsable Europe Direct Lyon, diffusé sur l’antenne de Radioscoop ? Sinon, trouvez leur article sur https://urlz.fr/9wBe.

En plus, le Radioscoop a déjà fait un reportage à ce sujet dans le département de l’Ain. Vous pouvez le trouvez sur ce lien.

À quoi sert le Parlement européen ?

Après la publication en mars du livret intitulé « L’Europe au cœur de ta vie quotidienne ! », le Parlement européen en partenariat avec le magazine Phosphore, lance une nouvelle vidéo : « À quoi sert le Parlement européen ?  » Elle a été réalisée par le « Youtubeur » « Adam croque l’info » qui s’est rendu pour l’occasion dans l’enceinte du Parlement européen. N’hésitez pas à vous en servir sur tous vos réseaux et à la diffuser :

#electionseuropeennes #cettefoisjevote

adhésion

Adhérer, c'est être acteur et non simple spectateur. Pour nous soutenir, cliquez sur le bouton ci-dessous pour adhérer ou faire un don en ligne :

contacts

MAISON DES EUROPÉENS LYON et ses Centres d'information Europe Direct :
• LYON : 04 72 07 88 88 / 06 48 55 79 90
contact@mde-lyon.eu /
europedirect014269@mde-lyon.eu

• DRÔME ARDÈCHE : 06 99 61 26 07 europedirect2607@mde-lyon.eu

localisation

MAISON DES EUROPÉENS LYON et ses Centres d'information Europe Direct :
• LYON : 7 rue Amédée Bonnet, 69006 LYON
• DRÔME ARDÈCHE : Campus Consulaire CCI de la Drôme, 52-74 rue Barthélémy de Laffemas, BP 1023, 26010 VALENCE

évaluation

Vous avez contacté les Centres d’information Europe Direct Lyon ou Drôme Ardèche ? Votre avis nous intéresse ! Merci de remplir ce petit questionnaire.