LETTRE SOCIALE DE L’EUROPE N°3 : décembre 2019

GREEN DEAL (LE PACTE VERT DE L’EUROPE) : UNE UNION EUROPÉENNE PLUS AMBITIEUSE POUR LE CLIMAT !

Le 11 décembre 2019 la nouvelle président de la Commission Européenne Mme Ursula Von der LEYEN a présenté devant les députés européens les mesures de son programme écologique. Il s’agit « d’une nouvelle stratégie de croissance permettant de réduire les émissions de C02 tout en créant des emplois » ! l’Objectif est une réduction plus importante des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 et la neutralité carbone d’ici 2050. Pour cela la stratégie industrielle doit permettre aux entreprises d’innover et de développer de nouvelles technologies pour des nouveaux marchés.

Dans le même temps le parlement européen a déclaré « l’état d’urgence climatique et environnementale » en appelant des actions immédiates et ambitieuses qui doivent « s’accompagner de mesures sociales et fortes destinées à garantir une transition juste et équitable favorable à la création d’emplois » et garantissant « un niveau élevé de protection sociale et l’accès à des emplois et à une formation de bonne qualité ».

En matière sociale la nouvelle Commission s’est donné 2 priorités à mettre en œuvre dans les 100 jours :

  1. Présenter des propositions « en vue de l’instauration de mesures contraignantes en matière de transparence des rémunérations » afin de réduire les inégalités de salaire entre les femmes et les hommes.
  2. Préparer un « instrument juridique destiné à faire en sorte que chaque travailleur au sein de l’UE bénéficie d’un salaire minimum équitable » qui permet d’ « assurer un niveau de vie décent ».

L’ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL (OIT) A 100 ANS.

Créée en 1919, l’OIT, organisation mondiale dont le siège est à Genève, a comme objectif de développer « la coopération entre tous les Etats dans le monde pour offrir des conditions de travail similaires aux travailleurs des pays en concurrence pour les mêmes marchés » par l’organisation de débats entre les Etats, les patronats et les syndicats afin d’améliorer les conditions d’emploi, de travail et de vie des travailleurs par des conventions votées qui sont reprises ensuite dans les législations des pays lorsqu’ils les ont ratifiées. Les principales conventions de l’OIT sont :

  • Déclaration relative aux droits fondamentaux au travail dont la liberté d’association et la reconnaissance effective du droit de négociation collective, l’élimination de toutes les formes de travail forcé ou obligatoire, l’abolition effective du travail des enfants et l’élimination de la discrimination dans l’emploi et la profession.
  • La Convention N°29 de 1930 sur le travail forcé
  • La Convention N°87 de 1948 sur la liberté syndicale et le droit d’organisation
  • La Convention N° 98 de 1949 sur le droit de négociation collective
  • La Convention N° 100 de 1951 sur l’égalité de rémunération
  • La Convention N° 105 de 1957 sur l’abolition du travail forcé
  • La Convention N° 111 de 1958 concernant la discrimination (emploi et profession)
  • La Convention N° 138 de 1973sur l’âge minimum pour travailler
  • La Convention N° 182 de 1999 sur les pires formes de travail des enfants
  • La Convention N° 190 de 2019 sur la violence et le harcèlement au travail.

L’UNION EUROPÉENNE AIDE LES PLUS DÉMUNIS

Depuis 2014, les organisations d’aides humanitaires bénéficient des financements du Fonds Européen d’aide au plus démunis qui a versé à ce jour plus de 3,8 milliards d’euros en cofinançant à 85% avec l’Etat membre pour l’assistance matérielle (denrées alimentaires, vêtements, chaussures, produits d’hygiène) et les actions contribuant à l’inclusion sociale : services de conseil et d’assistance visant à aider les personnes à sortir de la pauvreté

La France a choisi d’utiliser le FEAD pour financer l’achat, le transport, le stockage et la distribution de denrées alimentaires. Une organisation intermédiaire est chargée de l’achat des denrées qui sont ensuite livrées à des organisations partenaires habilitées au niveau national. Les quatre organisations partenaires habilitées par la France sont la Fédération Française des Banques Alimentaires, la Croix-Rouge Française, Les Restos du Cœur et le Secours Populaire Français. Pour la période 2021-2027, l’aide au plus démunis sera intégrée au Fonds Social Européen (FSE).

Lyon, le 29 décembre 2019
Article proposé par Christian JUYAUX, Président de RISE, Vice-Président de la Maison des Européens Lyon. Le contenu de cet article n’engage que l’auteur.

adhésion

Adhérer, c'est être acteur et non simple spectateur. Pour nous soutenir, cliquez sur le bouton ci-dessous pour adhérer ou faire un don en ligne :

contacts

MAISON DES EUROPÉENS LYON et ses Centres d'information Europe Direct :
• LYON : 04 72 07 88 88 / 06 48 55 79 90
contact@mde-lyon.eu /
europedirect014269@mde-lyon.eu

• DRÔME ARDÈCHE : 06 99 61 26 07 europedirect2607@mde-lyon.eu

localisation

MAISON DES EUROPÉENS LYON et ses Centres d'information Europe Direct :
• LYON : 7 rue Amédée Bonnet, 69006 LYON
• DRÔME ARDÈCHE : Campus Consulaire CCI de la Drôme, 52-74 rue Barthélémy de Laffemas, BP 1023, 26010 VALENCE

évaluation

Vous avez contacté les Centres d’information Europe Direct Lyon ou Drôme Ardèche ? Votre avis nous intéresse ! Merci de remplir ce petit questionnaire.