Alain REGUILLON quitte la présidence de la Maison des Européens Lyon

Il y a 25 ans, je m’engageais à la Maison de l’Europe de Lyon, y exerçant la fonction de vice-président durant quelques années auprès de Jacques FAYETTE qui en était le Président.

En 1997, une majorité du conseil d’administration refusait de porter le label « Info-point-Europe », devenu depuis 2005 « Europe Direct », que venait de créer la Commission européenne. Je soutenais alors l’initiative d’Anne-Elisabeth DUTERTRE, qui travaillait sur un contrat d’emploi aidé à la Maison de l’Europe, laquelle souhaitait créer et animer ce label à Lyon. L’association Europe Info était créée en novembre 1997 et le label devenait effectif en février 1998. En 2000, je devenais président de cette nouvelle association succédant à Alain TESTON.

A partir de 2004, j’entreprenais une tentative de rapprochement entre Europe Info et la Maison de l’Europe de Lyon, tentative sans succès. En 2009, pour des raisons professionnelles, je cédais la présidence d’Europe Info à Michel MORIN, administrateur de la Maison de l’Europe. Un an plus tard, celle-ci changeait de président, Nicolas KOUZOUPIS exerçant cette fonction.

Les conditions étaient désormais réunies pour engager le rapprochement tant désiré par beaucoup.

Michel et Nicolas s’attelèrent à cette tâche et en juillet 2011, la fusion était consommée en accord avec les partenaires financiers, dont la Commission européenne, la nouvelle Maison de l’Europe et des Européens reprenant le label Europe direct. En février 2013, je succédais à Michel à la présidence de ce qui est aujourd’hui la Maison des Européens Lyon.

Jusqu’en 2015, cette « Maison » avait une dimension régionale qui justifiait le soutien financier du Conseil régional. Fort d’une situation financière qui le permettait, nous répondions en 2014 à un appel à propositions de la Commission européenne pour gérer un second label en Drôme-Ardèche. Cette démarche était faite avec le Club Europe Sud-Rhône-Alpes que présidaient Michèle RIVASI, députée européenne et Joël ROQUE, président de la chambre de commerce de la Drôme. Depuis, ce Club est devenu la Maison de l’Europe Drôme-Ardèche. A la même époque, j’apportais mon concours à la création de la Maison de l’Europe et des Européens de l’Ain.

En 2019, nos actions n’étant plus régionales, le soutien de la Région nous faisait défaut. Dés lors, il devenait plus compliqué de disposer d’un budget pouvant supporter deux labels. Ceci étant, malgré les difficultés, j’ai toujours trouvé les financements utiles à la vie de ce label, et il en sera ainsi jusque fin 2020.

Depuis, la Région soutient financièrement l’Union régionale des acteurs locaux de l’Europe (URALE) dont notre Maison est l’un des membres fondateurs.

La tendance qui se dessine depuis plusieurs mois au sein du Conseil d’administration est de recentrer nos activités  sur le territoire métropolitain de Lyon. C’est une stratégie que je ne partage pas, et qui, je l’espère, pourra encore évoluer pour nous conserver une dimension pluri-départementale.

Au-delà de cet aspect qui ne répond plus à la stratégie régionale, voire pluri-départementale que j’ai portée et considérant des problèmes de santé qui m’obligent à réduire mes engagements, j’ai décidé d’interrompre mon mandat avant son terme qui était fixé en mars 2020, date de notre prochaine assemblée générale.

25 ans d’engagement dans notre Maison et 15 ans de présidence cumulée, dont 7 ans à la tête de la Maison des Européens Lyon me semblent un temps suffisant pour comprendre mon retrait.

Quelques pistes de travail

La période est d’autant plus propice qu’il nous faut préparer l’avenir et que cela doit être l’affaire de celles et ceux qui assureront la suite. C’est bien un projet d’avenir qu’il faut élaborer pour que la prochaine Assemblée Générale puisse se prononcer et ainsi définir ce que sera la cadre d’actions de la Maison des Européens Lyon.

C’est le rôle de tous les administrateurs d’élaborer un tel projet, car c’est du projet que découlera le mode d’organisation de la Maison. Les adhérents qui le souhaitent doivent être associés à cette réflexion.

Il faut prendre en compte également le renouvellement des labels Europe Direct qui interviendra en avril 2020. Pourquoi demander son renouvellement ? Sur quel territoire ? Et comment articuler l’action de la Maison des Européens avec celles d’autres partenaires, dont la Fédération française des Maisons de l’Europe et l’Union régionale des acteurs locaux de l’Europe ?

Ce sont quelques pistes de travail que je vous livre et qu’il vous appartient de vous approprier ou pas !

Je me permets aussi d’insister sur un aspect plus politique. Se recentrer sur une collectivité et dépendre majoritairement de ses financements, c’est prendre le risque que celle-ci impose un jour ses propres orientations, faisant de notre association un outil à son service. Cela est d’autant plus sensible en cette période que les élections qui se profilent à l’horizon du mois de mars n’ont jamais été aussi incertaines quant à l’émergence d’une majorité claire. Le risque existe de voir des majorités différentes s’installer l’une à l’Hôtel de ville, l’autre à l’hôtel de Métropole. Quid alors des soutiens financiers coordonnés qui nous sont aujourd’hui accordés et de la bonne intelligence d’actions qui en découlent ?

Cette dimension devrait-être prise en compte dans vos débats, car elle me semble importante.

Assurer l’avenir à court terme

Considérant qu’une assemblée générale se tiendra en mars 2020, il n’a pas paru souhaitable au conseil d’administration de procéder à l’élection d’un.e nouveau/nouvelle président.e.

J’ai donc décidé, conformément à la loi de 1901 sur les associations, de donner un pouvoir de délégation à partir du  1er décembre 2019 au trésorier de la Maison des européens car les prochains documents  à signer seront ceux relatifs aux financements. Philippe SABOT assurera donc la fonction de représentant légal de l’association jusqu’à l’élection d’un nouveau Bureau. A charge pour le CA de s’organiser pour gérer l’association durant ces 3 prochains mois et préparer l’assemblée générale de mars 2020.

Remerciements

Je terminerai en disant le plaisir que j’ai eu à diriger cette association et à travailler avec les nombreux administrateurs que j’ai rencontrés sous mes diverses présidences. J’ai une pensée particulière pour le personnel et je remercie très sincèrement, Marjolaine, Anna et Monika de leur fidélité et de la qualité de leur engagement qui va bien au-delà des aspects professionnels, ayant montré aussi qu’elles sont des militantes européennes. Je n’oublie pas d’autres salariés avec qui j’ai travaillé depuis 1998, ni les nombreux services civiques et stagiaires sans qui nous aurions beaucoup de mal à conduire toutes les actions qui sont les nôtres.

Une page se tourne ; à vous d’écrire les prochaines !

Lyon, le 26 novembre  2019
Alain REGUILLON

adhésion

Adhérer, c'est être acteur et non simple spectateur. Pour nous soutenir, cliquez sur le bouton ci-dessous pour adhérer ou faire un don en ligne :

contacts

MAISON DES EUROPÉENS LYON et ses Centres d'information Europe Direct :
• LYON : 04 72 07 88 88 / 06 48 55 79 90
contact@mde-lyon.eu /
europedirect014269@mde-lyon.eu

• DRÔME ARDÈCHE : 06 99 61 26 07 europedirect2607@mde-lyon.eu

localisation

MAISON DES EUROPÉENS LYON et ses Centres d'information Europe Direct :
• LYON : 7 rue Amédée Bonnet, 69006 LYON
• DRÔME ARDÈCHE : Campus Consulaire CCI de la Drôme, 52-74 rue Barthélémy de Laffemas, BP 1023, 26010 VALENCE

évaluation

Vous avez contacté les Centres d’information Europe Direct Lyon ou Drôme Ardèche ? Votre avis nous intéresse ! Merci de remplir ce petit questionnaire.