Les inégalités de salaire dans l’UE. Vaccination et passeport vaccinal en Europe. L’énergie nucléaire

Vous trouverez ci-dessous le résumé des informations d’Euronews, proposé par Christian JUYAUX, Vice-Président de la Maison des Européens Lyon, Président du Réseau Inter-Saison Européen.

DANS L’UNION EUROPEENNE, POUR LE MEME TRAVAIL, LES FEMMES GAGNENT 14% DE MOINS QUE LES HOMMES

Le droit à l’égalité de rémunération pour un même travail ou un travail de même valeur entre travailleuses et travailleur est un principe fondateur de l’Union européenne depuis le traité de Rome de 1957. Une directive de 2006  relative à l’égalité de traitement entre hommes et femmes en matière d’emploi et de travail exige déjà des employeurs qu’ils garantissent l’égalité des rémunérations entre hommes et femmes pour un même travail ou un travail de même valeur. Elle a été complétée en 2014 par une recommandation de la Commission sur la transparence salariale. Malgré ce cadre juridique, le principe de l’égalité des rémunérations n’est pas pleinement mis en œuvre et appliqué. Selon les dernières données d’Eurostat, l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes dans l’UE reste de 14,1 %.

Le manque de transparence salariale est un des principaux obstacles à l’application de ce droit en créant une zone grise favorisant la perpétuation des partis pris sexistes dans la fixation des salaires. Pour tenter de réduire cette inégalité la Commissaire européenne en charge de l’Egalité Mme Helena DALLI propose des mesures en matière de transparence salariale pour garantir l’égalité des rémunérations pour un même travail en donnant aux travailleurs (euses) l’accès aux informations nécessaires sur les rémunérations et la possibilité aux représentants des travailleurs d’agir en justice. Les entreprises de plus de 250 salariés seront tenues de faire un rapport sur les écarts de rémunération entre travailleuses et travailleurs.

Pour les personnes handicapées, la Commissaire européenne en charge de l’Egalité a présenté « Une carte d’accessibilité commune pour les personnes porteuses de handicap » qui leur permettra de voyager plus librement en Europe.

Euronews du 9/3/2021

VACCINATION ET PASSEPORT VACCINAL EN EUROPE

Lors d’un sondage d’Euronews du 25 février au 1er mars 2021,  sur un échantillon de 1 500 personnes ont répondu aux questions suivantes :

« Si un vaccin est disponible pour vous gratuitement ou à un faible coût, vous ferez-vous vacciner ?  » Les Allemands ont répondu OUI à 63%, les Italiens à 71%, les Britannique à 76% et les Français à 37%

« Tant que le vaccin que vous recevez a été approuvé pour être utilisé dans l’Union européenne et la Grande Bretagne, le type de vaccin reçu a-t-il de l’importance pour vous ? » Les Français ont répondu OUI à 90%, les Italiens à 53%, les Allemands à 45% et les Britanniques à 28%

« Etes-vous satisfait ou non du programme de vaccination mis en place jusqu’à présents ? » Les Allemands et les Français sont mécontents à 77 et 75%, les Italiens un peu moins à 68% mais les Britanniques l’approuvent à 85%

« Seriez-vous prêt à vous munir d’un « passeport vaccinal »pour prouver que vous avez été vacciné ? » 69% des Britanniques et 63% des Italiens répondes OUI, les Allemands à 55% et les Français à 40%

Ainsi moins de 40% des français sont d’accord pour se faire vacciner, 9 sur 10 ne font pas confiance au processus d’approbation de l’Union européenne, les 3/4 jugent très sévèrement la campagne de vaccination contre la Covid 19 et 4 français sur 10 rejettent l’idée d’un passeport vaccinal.

Euronews du 10/3/2021

L’ENERGIE NUCLEAIRE DEFENDUE PAR L’AGENCE CHARGEE DE LA SURVEILLER

Après la catastrophe de Tchernobyl en 1986, puis celle de Fukushima le 11 mars 2011, les populations et les autorités avaient une certaine défiance avec l’énergie nucléaire, mais Rafael GROSSI chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique nous explique  « C’est une énergie dont l’émission de gaz à effet de serre est pratiquement nulle. Elle a donc un rôle à jouer, oui. Le problème, et c’est pourquoi je trouve intéressant que cette question soit soulevée dans le cadre du dixième anniversaire de Fukushima, le problème c’est que cela doit être fait avec les plus hauts critères de sécurité. » Mais l’énergie nucléaire s’accompagne de déchets qu’il faut gérer. Comment les traiter en toute sécurité ? Aujourd’hui les énergies renouvelables , moins dangereuses sont devenues plus abordables, offrent une réelle alternative.

Euronews du 11/3/2021

* Cet article n’engage que son auteur.


Crédit photo : fr.euronews.com

adhésion

Adhérer, c'est être acteur et non simple spectateur. Pour nous soutenir, cliquez sur le bouton ci-dessous pour adhérer ou faire un don en ligne :

contacts

MAISON DES EUROPÉENS LYON et ses Centres d'information Europe Direct :
• LYON : 04 72 07 88 88 / 06 48 55 79 90
contact@mde-lyon.eu /
europedirect014269@mde-lyon.eu

• DRÔME ARDÈCHE : 06 99 61 26 07 europedirect2607@mde-lyon.eu

localisation

MAISON DES EUROPÉENS LYON et ses Centres d'information Europe Direct :
• LYON : 346 rue Garibaldi, 69007 LYON
• DRÔME ARDÈCHE : Campus Consulaire CCI de la Drôme, 52-74 rue Barthélémy de Laffemas, BP 1023, 26010 VALENCE

évaluation

Vous avez contacté les Centres d’information Europe Direct Lyon ou Drôme Ardèche ? Votre avis nous intéresse ! Merci de remplir ce petit questionnaire.