Hommage à Alain MALÉGARIE

Nous avons dû dire au revoir samedi dernier 20 novembre 2021 à Alain MALÉGARIE, ancien directeur de l’Institut de l’Euro (1994-2005), administrateur et membre fondateur de la Maison des Européens Lyon, conférencier Team Europe, auteur chez Presse Fédéraliste, membre actif de l’Union des Fédéralistes européens, et militant européen de toujours.

Merci pour tout Alain, tu es et resteras dans nos cœurs


Hommage à Alain MALÉGARIE
par Alain REGUILLON

Conviction, valeur, gentillesse, qualités humaines, compétences, bienveillance, fidèle, militant, sympathique, dévoué, engagé. Tels sont les qualificatifs qui reviennent fréquemment dans les très nombreux messages reçus à l’annonce de la disparition d’Alain. Les plus touchants viennent de Jeunes Européens qui disent avoir beaucoup appris avec lui et avoir apprécié travailler à ses côtés.

Ces mots identifient bien ce qu’est Alain : une personne rare dont l’empathie est naturelle tout comme sa fidélité à ses amis, à ses engagements, à la construction européenne.

Car là est bien l’objectif majeur de son militantisme. Un Européen entier, sincère, sans naïveté, qui sait expliquer ce qui est bien, souligner les manquements et regretter l’insuffisante intégration de cette construction.

Il a toujours été force de proposition. Sa vision de l’Europe est généreuse, rigoureuse, solidaire, ambitieuse et réaliste à la fois.

Ses convictions, sa vision, nul doute qu’il les a forgées au fil de ses rencontres et des fonctions qu’il a occupées auprès de hautes personnalités.

Après des études de sciences politiques, il est diplômé de l’Institut régional d’administration et intègre le ministère de l’économie et des finances où il travaille au cabinet de Jacques Delors. Puis, changeant de ministère, il intègre le cabinet de Louis le Pensec au Ministère de l’Outre-Mer.

En 1994, il est détaché à Lyon pour prendre la direction financière de l’Institut de l’euro dont il devient très vite le directeur général, travaillant auprès de Jacques Santer, ancien Premier ministre luxembourgeois et président de la Commission européenne.

C’est la grande période des préparatifs à l’avènement de la monnaie unique. Il réalise un travail considérable d’explication, de formation, d’information en animant de nombreuses conférences, tout en travaillant au sein du Comité national de l’euro que préside alors Laurent Fabius, ministre des finances.

C’est à cette époque que j’ai rencontré Alain. Très vite notre passion commune pour l’Europe nous a rapprochés, nos points de vue identiques nous ont soudés et notre amour de l’écriture nous a conduit à une complicité de tous les instants.

Son engagement européen l’a aussi conduit à s’engager dans de nombreuses associations.  Ainsi il fut président-délégué d’Europe Info/Europe direct Lyon Rhône-Alpes, vice-président national de l’Union européenne des fédéralistes, membre fondateur, vice-président, puis président de la Maison des Européens Lyon, administrateur de l’association d’édition Presse fédéraliste. En 2014, il prend même la tête d’une liste fédéraliste aux élections européennes marquant plus encore sa volonté de parvenir à une Europe plus généreuse, plus fraternelle, plus intégrée.

En 2008, nous créons la revue Carnet d’Europe et nous décidons d’éditer une lettre mensuelle d’actualité européenne. Au mois de septembre, alors que la maladie le gagne, il signe encore des articles dans le numéro d’octobre, le 120e. Les nombreux articles qu’il écrit lui permettent de commenter l’actualité sur des sujets les plus divers, même si son expertise va davantage aux questions économiques et financières. Ayant suivi de très près les péripéties du BREXIT, il en devient l’un des meilleurs spécialistes. Les questions d’immigration également n’ont pas de secret pour lui. Devant la récente tragédie de tous ces morts   dans la Manche, il aurait sans aucun doute rédigé un article de qualité sur cette tragédie en suggérant des solutions pour en éviter de nouvelles. En 2012, nous rédigions un livre sur l’Euro ; en 2020 un livret sur la défense et dans un mois sera publié un livret sur la politique de voisinage dont il signe l’article principal. Ce travail d’écriture a fait de nous des frères de plume ; il sera difficile de continuer sans lui !

Il y aurait encore tant à dire sur celui qui tenait aussi un blog aux écrits souvent décapants, qui animait de nombreuses conférences à travers la France en sa qualité de conférencier agréé par la Commission européenne. Il a tant dit, tant fait et comptait encore tant faire, tels l’exposition et l’écriture d’un nouveau livre que nous envisagions pour 2022, afin de fêter le 20e anniversaire de la monnaie fiduciaire.

Beaucoup de celles et de ceux qui sont ici, et d’autres encore plus nombreux qui sont présents par la pensée en ce jour où nous accompagnons Alain, perdent un ami dont le souvenir ne s’effacera pas.

Je perds quant à moi, un frère de cœur.

Chère Audrey, toi qui partageais sa passion et son engagement, au nom des membres de la Maison des Européens Lyon, des fédéralistes Européens, de Presse fédéraliste, des Jeunes Européens, de ses collègues conférenciers de la Commission européenne, de l’Union régionale des acteurs locaux de l’Europe en Auvergne-Rhône-Alpes et en mon nom, je veux te dire notre amitié, notre soutien, notre fidélité.

Sois assurée, ainsi que tous vos proches, de notre peine profonde et reçois nos condoléances les plus sincères.

Hommage prononcé lors des obsèques d’Alain à Lyon, le samedi 27 novembre 2021

Maison de l'Europe/EUROPE DIRECT Drôme Ardèche :
06 99 61 26 07 ; europedirect@maisoneurope2607.eu

        

Maison des Européens Lyon/EUROPE DIRECT Lyon Métropole :
04 72 07 88 88 / 06 48 55 79 90
contact@mde-lyon.eu / europedirect@mde-lyon.eu

         


Les labels   et  portés par