Auteur/autrice : mdee

Découvrez notre lettre d’information – mai 2021

Nous vous invitons à consulter notre lettre d’information du mois de mai où vous trouverez toutes les nouvelles de la Maison des Européens Lyon / Europe Direct Lyon Métropole et l’Europe Direct / Maison de l’Europe Drôme Ardèche. Nous vous y présentons bien évidemment l’agenda de nos prochaines activités.

Vous souhaitez rester informés sur les actions futures de la Maison des Européens Lyon / Europe Direct Lyon Métropole et Europe Direct / Maison de l’Europe Drôme Ardèche ? Abonnez-vous à notre lettre d’information ici !


Si vous aimeriez consulter les lettres d’informations précédentes, veuillez les trouver ci-dessous :

JOLI MOIS DE L’EUROPE 2021

Bon JOLI MOIS DE L’EUROPE à tous et à toutes !

Le joli mois de l’Europe #JMEurope est un dispositif national de coordination d’événements, aux niveaux national et régional, dans le cadre de la Fête de l’Europe tout au long du mois de mai.

Conférence-débats, ateliers et formations en ligne, émissions radio, balades européennes, concerts, ne manquez pas les événements organisés par la MDEL pour célébrer l’Europe ! Retrouvez-les sur la section événements du notre site.

Pour retrouver l’agenda complète des événements qui auront lieu dans votre région et vous inscrire, visitez le site officiel.

Nouveaux labels Europe Direct Lyon Métropole et Europe Direct Drôme Ardèche

On est super heureux d’annoncer que la Maison des Européens Lyon a été renouvelée pour cinq ans par la Commission européenne pour porter le label Europe Direct Lyon Métropole. Le label Europe Direct Drôme Ardèche à partir du 1er mai 2021 est porté par la Maison de l’Europe Drôme Ardèche. 

Une nouvelle génération de 424 centres Europe Direct a été lancée dans toute l’Europe à partir du 1er mai! Ces centres amèneront l’UE, ses politiques et ses valeurs dans tous les recoins de l’Europe et renforcent le lien essentiel entre les institutions et les citoyens.

Retrouvez les contacts et la liste des centres en Europe en consultant la carte interactive !

Plus d’info

#JMEUROPE : Balades européennes commentées à l’école

L’Europe, c’est loin de nous… et pourtant, la construction européenne est présente dans nos vies quotidiennes et dans nos villes !

A l’occasion du Joli Mois de l’Europe, nous proposons à des publics scolaires des balades européennes dans le centre de Valence. Késako ? Une visite guidée pour découvrir comment l’Europe est présente dans la vie de tous les jours et dans tous les domaines en parcourant les rues de Valence : santé, études, culture, histoire, cinéma, banque… et même au café du coin !

Découvrez des exemples de circuit : https://mde-lyon.eu/europe-en-aura/nos-balades-europeennes-commentees/

Format : animation de 2h en demi-classe – un 1er sous-groupe partira faire la balade pendant 1h avec 1 ou 2 animateurs, un 2ème sous-groupe se verra proposer des activités sur la citoyenneté européenne et la mobilité internationale sur un lieu proche du départ de la balade (Parc Jouvet, Champ de Mars), puis inversion sur la deuxième heure.

Vous êtes enseignant.e.s ? Inscrivez votre classe sur ce sondage en indiquant le nom de votre établissement et votre email !

Les 8 et 9 mai 2021 : Sommet social européen à Porto (Portugal) – Un plan d’action du Socle Européen des Droits Sociaux pour une Europe forte, équitable et inclusive !

Lors du sommet social européen en novembre 2017 à Göteborg (Suède), une vingtaine de principes ont été adoptés par le Parlement européen, le Conseil des ministres et la Commission Européenne qui concernent les citoyens et les travailleurs :

Egalité des chances et accès au marché du travail : 1) Education, formation et apprentissage tout au long de la vie ; 2) Egalité des sexes ; 3) Egalité des chances ; 4) Soutien actif à l’emploi.

Des conditions de travail équitables : 5) Des emplois sûrs et adaptables ; 6) Salaires ; 7) Informations concernant les conditions d’emploi et protection en cas de licenciement ; 8) Dialogue social et participation des travailleurs ; 9) Equilibre entre la vie professionnelle et la vie privée ; 10) Environnement de travail sain, sûr et adapté et protection des données.

Protection et inclusions sociales : 11) Accueil de l’enfance et aide à l’enfance ; 12) Protection sociale ; 13) Prestation de chômage ; 14) Revenu minimum ; 15) Prestations de vieillesse et pensions ; 16) Soins de santé ; 17) Inclusion des personnes handicapées ; 18) Soins de longue durée ; 19) Logement et aide aux sans-abris ; 20) Accès aux services essentiels (eau, assainissement, énergie, transports, services financiers et communications numériques).

Pour transformer ces principes en actions débouchant sur des résultats concrets pour les travailleurs et les citoyens, la Commission Européenne a présenté le 4 mars 2021 son plan d’action proposant 3 grands objectifs à l’horizon 2030 au niveau européen pour la mise en œuvre du Socle Européen des Droits Sociaux en encourageant les Etats membres et les autres acteurs à prendre des mesures dans leurs domaines de compétence.

  • Au moins 78% des personnes âgées de 20 à 64 ans devaient avoir un emploi dans l’Union européenne et réduire de moitié l’écart entre les hommes et les femmes en matière d’emploi par rapport à 2019. Réduire le taux de jeunes âgés de 15 à 29 ans ne travaillant pas, ne suivant pas d’études ou de formation (NEET).
  • Au moins 60% des adultes doivent participer chaque année à des activités de formation pour que les 4/5 des adultes possèdent des compétences numériques de base et lutter contre le décrochage scolaire.
  • Diminuer de 15 millions (dont 5 millions d’enfants) le nombres de personnes menacées de pauvreté ou d’exclusion sociale.

L’enquête réalisée du 20 novembre au 21 décembre 2020 auprès de 27 213 citoyens des 27 Etats membres par le baromètre social de l’Europe fait apparaitre.

La presque totalité des européens interviewés (9/10) déclarent qu’une Europe Sociale est importante pour eux personnellement.  Plus de 4 européens sur 10 considèrent, l’égalité des chances et l’accès au marché du travail, des conditions de travail équitables, l’accès à des soins de santé de qualité et le niveau de vie des personnes dans l’Union européenne sont les éléments les plus importants pour le développement économique et social de l’Union Européenne. 7 européens sur 10 estiment que le manque de droits sociaux est un problème sérieux actuellement.  Une grande majorité d’Européens souhaite d’avantages de décisions au niveau européen pour :

  • Protéger l’environnement et réduire le changement climatique (76%)
  • Promouvoir des conditions de travail décentes dans l’Union Européenne et à l’étranger (74%)
  • Promouvoir l’égalité de traitement entre les femmes et les hommes (70%)
  • Stimuler l’investissement durable et la création d’emplois (65%)
  • Soutenir l’éducation, la formation et les compétences (63%)
  • Traiter les questions de santé (61%)
  • Promouvoir la transition numérique et l’automatisation (60%)
  • Traiter les questions relatives à la sécurité sociale (59%)

Un peu moins de trois européens sur dix (29%) ont entendu, lu ou vu quelque chose à propos de socle européens des droits sociaux et moins d’un sur dix (8%) sait de quoi il s’agit dans le renforcement de l’emploi et l’insertion sociale dans l’Union Européenne et un plus de la moitié des Européens (51%) pensent que les droits sociaux joueront un rôle plus important dans la construction d’une U.E. plus forte. Un tiers des Européens (33%) estiment que les gouvernements nationaux devraient agir dans les domaines des soins de santé pour préparer l’avenir de l’Europe. Six Européens sur dix (62%) pensent qu’i y aura une Europe plus sociale en 2030.

La Confédération Européenne des Syndicats salue le plan d’action

La C.E.S. qui regroupe 45 millions de membres dans 89 organisations syndicales de salariés en Europe a adopté lors de sa réunion des 22 et 23 mars 2021 une résolution saluant le plan d’action pour la mise en œuvre du Socle européen des droits sociaux afin de maintenir l’agenda social entre les Etats membres, les institutions de l’UE et les partenaires sociaux au centre de toutes les actions politiques de l’Union européenne.

Les actions concrètes d’une vision prospective de l’Europe sociale garantiront des normes minimales de protection des citoyens et des travailleurs avec une convergence des conditions de travail en Europe dont la transparence et l’équité salariale entre Hommes et Femmes ; un salaire minima dans tous les Etats membres ; un renforcement des droits des travailleurs précaires, atypiques et indépendants ; de nouvelles directives sur les agents biologiques, les risques psychosociaux et les troubles musculo squelettiques ; concevoir des mécanismes permanents pour la réassurance dans l’UE des dépenses publiques pour l’emploi, la protection sociale et les allocations de chômage ; introduire un droit à la formation pour tous les travailleurs ; une initiative législative sur l’information-consultation et participation des travailleurs ; un renforcement du dialogue social, de la négociation collective et l’implication des syndicats dans la gouvernance économique et une promotion de la conduite responsable des affaires axée sur le respect et l’application des droits de l’homme par les entreprises.

Le 6 mai la C.E.S. organise un Sommet Syndical de ses affiliés, afin qu’ils puissent débattre des priorités pour la mise en œuvre du plan d’action et les encourage à organiser des évènements de sensibilisation et de diffusion pour expliquer à leurs membres et aux travailleurs les enjeux et répercussions .de la concrétisation du socle européen des droits sociaux

La Métropole Lyonnaise s’engage en faveur du Socle Européen des Droits sociaux

En lien avec Eurocities (le réseau des grandes villes européennes, le Conseil métropolitain de Lyon a approuvé le 15 mars 2021 les principes du Socle Européen des Droits Sociaux et souhaite mobiliser le fonds européens (FSE et FEDER) pour s’engager à la promotion de l’égalité des chances et le soutien à l’emploi local par un accompagnement des entreprises afin qu’elles recrutent de manière plus inclusive et en garantissant un revenu minimum pour les jeunes décrocheurs du système scolaire. Elle prône une politique volontariste pour la protection et l’inclusion sociales des personnes les plus précaires (dont les sans -abris), et la lutte contre les discriminations.  Elle met en œuvre des services de proximité pour le soutien aux familles et aux personnes les plus fragilisées en développant des projets d’habitat inclusif, mais aussi la prévention de la perte d’autonomie et la valorisation des métiers du grand âge de la santé mentale. Dans le cadre de l’égalité femmes-homme et d’une meilleure conciliation des temps de vie professionnelle et privée, elle étend ses actions de promotion de l’égalité à l’ensemble de ses politiques publiques.  

Lyon le 19 avril 2021
Christian JUYAUX, administrateur de la Maison des Européens Lyon       

* Cet article n’engage que son auteur.


Photo crédit : EU Bookshop                                                                                                        

Nouvelle plateforme de la Conférence sur l’avenir de l’Europe

La Conférence sur l’avenir de l’Europe s’accélère ! Aujourd’hui, 19 avril 2021, à l’occasion du lancement de la plateforme numérique de la Conférence, les co-présidents du comité exécutif ont présenté le dispositif de contribution des citoyens.

Cette plateforme multilingue a un but : créer un débat démocratique participatif ouvert et inclusif en permettant aux citoyens européens de donner directement leur avis sur les sujets importants pour l’avenir de l’Europe. Citoyens européens : faites entendre votre voix ! C’est le moment de réfléchir ensemble à l’Europe que vous voulez pour demain car son futur est entre vos mains !

Les citoyens et organisations de la société civile peuvent d’ores et déjà prendre part à cet exercice de démocratie participative, dialoguer les uns avec les autres et discuter de leurs propositions pour l’avenir de l’UE avec des citoyens de tous les États membres, dans les 24 langues de l’Union : futureu.europa.eu. Toutes les contributions seront étudiées afin de nourrir les panels de citoyens européens et les conférences plénières qui se tiendront jusqu’au printemps 2022.

Vous pouvez aussi utiliser les éléments graphiques et supports de campagne multimédia officiels de la Conférence ici : Supports de campagne – Conference on the Future of Europe (europa.eu).

Autour du #LAvenirVousAppartient, échangez et débattez sur le sujet. Rendez-vous sur la plateforme : https://futureu.europa.eu/?locale=fr

Il y a 70 ans…le traité CECA

C’est le 18 avril 1951 à Paris que fut signé le traité de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA). Ce traité découle directement de la Déclaration Schuman du 9 mai 1950.

Cette Communauté est importante pour plusieurs raisons.

Tout d’abord elle concrétise l’appel de Robert Schuman de créer un marché unique du charbon et de l’acier, source de tant de conflits entre les Etats européens. C’est l’acte fondamental de la paix en Europe qui supprime aux Etats les moyens de forger leurs armes de guerre ; c’est le terme d’une querelle qui s’éternisait depuis 1945 quant à la réquisition des productions allemandes au titre des dommages de guerre.

C’est ensuite un formidable élan qui est donné à la modernisation des entreprises, à l’amélioration de la qualité des productions et à l’amélioration des conditions de travail. Par la libre circulation de ces fournitures et leur contrôle afin de veiller à une juste répartition et à garantir des prix au niveau le plus bas, la notion de « Marché commun » entrait dans les faits sur des productions limitées. Réalisé progressivement, ce marché était ouvert le 10 février 1953 pour le charbon et le 1er mai 1953 pour l’acier.

Ce marché posait aussi les bases des principes qui seront repris en 1957 pour l’instauration de la Communauté économique européenne (CEE) :

  • Suppression des droits de douane et des restrictions quantitatives,
  • Interdiction des mesures discriminatoires et des subventions d’Etat.

Pour assurer le fonctionnement de cette Communauté, le principe dominant était celui de la supranationalité. Les Institutions mises en place vont inspirer toutes les communautés qui suivront ; elles restent celles que nous connaissons aujourd’hui.

La plus importante, celle dont les pouvoirs étaient bien supérieurs à ceux del’actuelle Commission européenne son héritière, était la Haute Autorité que présidait Jean Monnet.

Composait de 9 membres désignés pour six ans elle était l’exécutif de la CECA.

S’adossaient à cette Haute Autorité un Conseil spécial des ministres qui partageait avec elle le pouvoir de décision ; une Assemblée commune de 78 membres délégués par les Parlements nationaux et une Cour de justice de sept juges pour traiter les différends et contrôler les décisions de la Haute Autorité.

C’est enfin le modèle qui va servir à la mise en place de toutes les autres communautés, jusqu’aux traités qui régissent l’Union européenne. D’ailleurs, après la création des Communautés économique et de l’énergie en 1957, leurs institutions connaitront une fusion en 1965 ce qui confortera l’uniformité des pouvoirs européens, sans pour autant évoluer vers une fédération européenne comme l’avaient souhaité Robert Schuman et Jean Monnet.

Entré en vigueur le 15 juillet 1952 pour cinquante ans, le traité de la CECA est intégré dans les Traités européens le 23 juillet 2002. Désormais, le charbon, pour ce qu’il en reste, et l’acier pour le peu que l’on produit encore, ne sont plus considérés à part les autres politiques de l’Union européenne.

Cet anniversaire doit nous rappeler, 70 ans après sa création, que l’Union européenne est bien loin d’être achevée !

Alain REGUILLON, administrateur de la Maison des Européens Lyon.
Lyon, le 26 avril 2021.

* Cet article n’engage que son auteur.


Photo crédit : Site web officiel de l’Union européenne

LETTRE SOCIALE DE L’EUROPE

Chaque mois la LETTRE SOCIALE DE L’EUROPE vous informera sur les mises en œuvre de l’Europe Sociale tant au plan européen que dans les différents pays ainsi que les branches professionnelles et dans les entreprises multinationales. Ces chroniques sont proposées par Christian JUYAUX, Président du Réseau Inter-Saison Européen, administrateur de la Maison des Européens Lyon.

  • LETTRE SOCIALE DE L’EUROPE N°17 MAI 2021 : sur le sommet social européen en Portugal pour un plan d’actions du socle européen des droits sociaux, les travailleurs détachés dans l’UE et les effets de la pandémie de Covid-19 et la Conférence sur l’avenir de l’Europe.
  • LETTRE SOCIALE DE L’EUROPE N°16 Avril 2021 : sur les inégalités de salaire dans l’UE, l’amélioration des droits des livreurs de nourriture à vélo ou à motos employés par des plateformes en Espagne et la protection sociale en Europe des travailleurs atypiques et indépendants pendant la pandémie de Covid-19.
  • LETTRE SOCIALE DE L’EUROPE N°15 Mars 2021 : sur les priorités sociales lors de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne en 2022, la vote du Parlement européen concernant le droit à la déconnexion et sur les relations sociales en Europe.
  • LETTRE SOCIALE DE L’EUROPE N°14 Février 2021 : sur le Bilan Social 2019- 2020 de l’Union européenne face à la pandémie, la présidence portugaise de du Conseil de l’Union européenne, les effets pour les comités d’entreprises européens de l’accord de commerce de coopération entre le Royaume-Uni et l’Union européenne.
  • LETTRE SOCIALE DE L’EUROPE N°13 Janvier 2021 : sur les aspects sociaux du Brexit, les chaînes d’approvisionnements et le litige relatif au licenciement d’une déléguée espagnole du CE d’IBM.
  • LETTRE SOCIALE DE L’EUROPE N°12 Décembre 2020 : sur la feuille de route des partenaires sociaux européens pour reconstruire le secteur de l’hôtellerie – restauration – tourisme, l’emploi à l’étranger pendant la crise sanitaire, le travail à distance en Europe et l’équilibre travail et vie personnelle, le renforcement de la démocratie au travail, la halte aux discriminations envers les personnes Lesbiennes, Gays, Bisexuelles, Transgenres, Intersexuées et Queer (LGBTIQ).
  • LETTRE SOCIALE DE L’EUROPE N°11 Novembre 2020 : sur la Convention européenne du tourisme, l’impact social de la Covid-19 et les mesures de libre circulation en Europe.
  • LETTRE SOCIALE DE L’EUROPE N°10. Octobre 2020 : sur l’état de l’Union européenne, le télétravail en Europe, les conseils d’EURES (agence de l’UE créée pour faciliter la mobilité de l’emploi entre les États membres) en cette période de COVID-19 et l’appel de la la Commission européenne à agir pour protéger les travailleurs saisonniers pendant cette crise sanitaire.
  • LETTRE SOCIALE DE L’EUROPE N°9. Septembre 2020 : sur les inégalités des Européens quant au départ en vacances, la nouvelle législation européenne en matière de transport routier et le dialogue social en Europe.
  • LETTRE SOCIALE DE L’EUROPE N°8. Juin 2020 : sur les conseils de l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail pour un retour sans risque sur le lieu de travail, le salaire minimum en Europe et le soutien au chômage partiel de crise en Europe.
  • LETTRE SOCIALE DE L’EUROPE N°7. Mai 2020 : sur le télétravail, les travailleurs de l’hôtellerie-tourisme dans le paquet européen et les travailleurs détachés pendant l’épidémie de COVID-19.
  • LETTRE SOCIALE DE L’EUROPE N°6. Avril 2020 : édition #1 sur le bilan social de l’Europe et édition #2 – le résumé sur le dialogue social européen.
  • LETTRE SOCIALE DE L’EUROPE N°5. Février 2020 : sur les salaires minimums dans les pays de l’UE, du Comité Economique et Social Européen et l’initiative citoyenne européenne ainsi que sur les conséquences du Brexit sur les Comités d’Entreprises Européen.
  • LETTRE SOCIALE DE L’EUROPE N°4. Janvier 2020 : sur une Europe Sociale forte pour des transitions justes, les forfaits jour et la Qualité de Vie au travail ainsi que la stratégie des multinationales et participation des travailleurs.
  • LETTRE SOCIALE DE L’EUROPE N°3. Décembre 2019 : sur le Pacte Vert d’Europe, l’Organisation Internationale du Travail et l’aide de l’UE aux plus démunis.
  • LETTRE SOCIALE DE L’EUROPE N°2. Novembre 2019 : sur la Garantie Jeunesse, sur l’accès à la protection sociale à tous les travailleurs et la retraite en Europe.
  • LETTRE SOCIALE DE L’EUROPE N°1. Octobre 2019 : sur les mises en œuvre de l’Europe Sociale tant au plan européen que dans les différents pays.

* Le contenu de ces articles n’engage que l’auteur.


La Commission européenne lance une nouvelle section vidéo sur le site du Fonds Social Européen qui comprend des vidéos sous-titrées en anglais et produites directement par les autorités de gestion des États membres.

CORPS EUROPÉEN DE SOLIDARITÉ : APPEL À PROPOSITIONS 2021

Le 15 avril 2021, la Commission européenne a publié le guide 2021 du Corps européen de solidarité (dans sa version en anglais, prochainement disponible en français) qui s’inscrit dans le cadre de travail 2021-2027. Le budget prévu sur cette période s’élève à 1’009 milliards €. Le nouveau programme va permettre à plus de 270 000 jeunes de s’engager ou de monter des projets de solidarité. Pour la première fois, le programme ouvre la possibilité pour les jeunes de poursuivre une mission d’aide humanitaire à l’international.

Pour toutes les organisations souhaitant en savoir plus sur le programme pour les prochains appels à projet, l’Agence organise le lancement officiel du nouveau programme du Corps européen de solidarité la semaine du 24 au 30 mai, dans le cadre de la Semaine européenne de la Jeunesse. Trois temps forts sont prévus et nous vous invitons à réserver les dates suivantes :

– Mardi 25 mai à 14h : lancement officiel du Corps européen de solidarité en présence d’invités institutionnels

– Mercredi et jeudi 26 et 27 mai de 14h à 17h30 : Forum ouvert, à destination respectivement des structures novices et des porteurs de projet expérimentés

– Samedi 29 mai journée : rassemblement des jeunes et lancement du réseau Europeers France

Plus d’info sur le site officiel.


Crédit photo : site de l’Agence Erasmus+ France Jeunesse et Sport

Découvrez nos événements à venir !

Nous vous invitons à participer aux prochains événements de la Maisons des Européens Lyon et ses Centres d’Information Europe Direct Lyon et Drôme Ardèche. C’est une invitation à diffuser sans modération. 

Consultez notre rubrique dédiée « évènements » afin de trouver les rencontres-débats sur les différents sujets européens, les séances d’informations sur le financement européen, le marché d’emploi en ligne, les émissions radio « L’Europe du côté de chez nous » et bien d’autres activités !

Vous souhaitez rester informés sur nos actions, abonnez-vous à notre lettre d’information ici !

En espérant vous retrouver à ces occasions,
L’équipe de la Maison des Européens Lyon

adhésion

Adhérer, c'est être acteur et non simple spectateur. Pour nous soutenir, cliquez sur le bouton ci-dessous pour adhérer ou faire un don en ligne :

contacts

MAISON DES EUROPÉENS LYON et ses Centres d'information Europe Direct :
• LYON : 04 72 07 88 88 / 06 48 55 79 90
contact@mde-lyon.eu /
europedirect014269@mde-lyon.eu

• DRÔME ARDÈCHE : 06 99 61 26 07 europedirect2607@mde-lyon.eu

localisation

MAISON DES EUROPÉENS LYON et ses Centres d'information Europe Direct :
• LYON : 346 rue Garibaldi, 69007 LYON
• DRÔME ARDÈCHE : Campus Consulaire CCI de la Drôme, 52-74 rue Barthélémy de Laffemas, BP 1023, 26010 VALENCE

évaluation

Vous avez contacté les Centres d’information Europe Direct Lyon ou Drôme Ardèche ? Votre avis nous intéresse ! Merci de remplir ce petit questionnaire.