Auteur : mdee

Femmes et migrations : Focus sur les Balkans occidentaux

Le samedi 9 mars, pour clôturer la semaine internationale des droits des femmes, au Centre Culturel Louis Aragon de Portes-lès-Valence, s‘est tenue la rencontre « Femmes et migrations : Focus sur les Balkans occidentaux », organisée par Europe Direct Maison de l’Europe Drôme Ardèche en partenariat avec la MJC Centre Social de Portes-lès-Valence et Femmes solidaires. Une cinquantaine de personnes ont participé à cette rencontre. Nous remercions chaleureusement nos partenaires et les intervenants et témoins pour avoir fait de cette rencontre un beau moment d’échanges.

L’objectif de la rencontre était de proposer un éclairage sur la féminisation des flux migratoires, la complexité et la diversité des situations des migrantes encore mal connues ou souvent accompagnées d’une perception stéréotypée et réductrice.  Actuellement le plus grand nombre de demandeurs d’asile en France vient des Balkans ce qui explique l’orientation du sujet sur cette région.  Cette rencontre était inspirée d’une valeur essentielle de l’Union européenne, celle de la solidarité qui considère l’intégration dans l’UE comme une dynamique d’échange des migrants avec la société d’accueil laquelle doit également s’engager et inventer, avec celles et ceux qui arrivent, un espace de vivre-ensemble.

Les intervenants de la rencontre ont apporté leurs lectures et expériences de l’immigration genrée tant au niveau local qu’européen.

Ainsi Linda Guerry, historienne chercheuse associée au Laboratoire LARHRA et spécialiste d’une analyse genrée des migrations, auteure du livre « Le genre de l’immigration et de la naturalisation » après avoir souligné l’invisibilité de la migration féminines dans la recherche historique du début du siècle, s’est arrêtée aux représentations de l’immigration féminine nourries par des stéréotypes de genre opposant (maris dominateurs, voire violents, sinon criminels, et femmes dominées et victimes). Elle a illustré à travers l’exemple de documents puisés dans les fonds d’archive la gestion sexuée de la main-d’œuvre étrangère dans les années 1930 -1935 et la situation très vulnérable des immigrantes sur le marché du travail en tant qu’une main-d’œuvre à bas coût et des variables d’ajustement à la convenance des employeurs.

Mimoza Ahmetaj, ambassadeure du Kosovo auprès du Conseil de l’Europe à Strasbourg, s’est arrêtée sur les viols guerre en tant que cause spécifique de la migration féminine au Kosovo. Les viols commis par serbes de Milosevic ont poussé sur la route de l’exil plusieurs milliers de femmes kosovares. L’ambassadeure Ahmetaj a souligné les initiatives courageuses des ONG, l’implication déterminée des personnalités politiques telles que l’ancienne présidente kosovare Atifete Ahjaga pour la mise en place du statut des survivantes de guerre et l’attribution d’un budget afin de libérer la parole des victimes de viols de guerre qui continuent de se taire sous la pression de la société patriarcale laquelle considère le viol comme un sujet tabou. Portant un regard réaliste sur la lente évolution des mentalités patriarcales dominantes au Kosovo, comme dans tout l’espace balkanique, Mimoza Ahmetaj s’est arrêtée sur les progrès les plus significatifs de la législation relative à l’égalité entre les hommes et les femmes et à la lutte contre la discrimination liée au genre allant jusqu’à adopter la Convention d’Istanbul, contre les violences domestiques

Un autre pays des Balkans occidentaux, l’Albanie, bien que classé comme un pays « sûr », demeure le 2ème pays d’origine des demandeurs d’asile en France en 2018. Malgré des progrès importants accomplis dans l’amélioration de la situation des femmes, le nombre des femmes migrantes en 2017 a été multiplié par 10, de 587 femmes migrantes en 2016  à 4,628 femmes migrantes en 2017.  Le témoignage dans cette rencontre, d’une jeune femme albanaise qui a quitté le pays en 2107, révèle que la violence conjugale sexiste exercée systématiquement sur les femmes surtout dans les zones rurales reste la principale cause de l’immigration féminine en Albanie.

Au niveau local, à Valence, souvent ville de transit, Maryse Berni et Jean-Yves Sanquer représentant l’association La CIMADE, une des plus actives dans sa solidarité avec les migrants, les réfugiés et les personnes qui demandent l’asile, ont présenté les pratiques mises en place par l’association pour un accueil adapté au genre en particulier, et ont témoigné d’exemples concrets de femmes accueillies à Valence.

André Rebelo, collaborateur de l’eurodéputée Michèle Rivasi (qui s’est excusée de n’avoir pas pu participer à cette rencontre), a souligné le fait que la politique migratoire dans l’ensemble au niveau européen, reste largement contrôlée par les Etats membres. L’analyse des politiques européennes d’immigration et d’asile visant à protéger les femmes migrantes permet de mettre en évidence les tensions existantes entre la volonté de protection et de contrôle des flux migratoires.  Les nouvelles directives européennes marquent des avancées dans la recherche d’une égalité de traitement entre les femmes et les hommes, tant au niveau des garanties procédurales que des conditions d’accueil mais la dimension de genre est intégrée différemment par les Etats -membres.

Ardiana Toska, modératrice de la conférence, spécialisée sur les questions d’intégration des Balkans occidentaux dans l’UE, a présenté La Convention du Conseil de l’Europe (2011) appelée la Convention d’Istanbul sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique. Il s’agit du premier instrument juridiquement contraignant en Europe dans ce domaine. Son champ d’application en fait le traité international le plus ambitieux pour combattre les graves violations des droits de la personne humaine. Il comporte deux avancées majeures : demandes d’asile fondées sur le genre et l’obligation de non-refoulement.

Brexit, Italie, GAFA… où va l’Europe?

Le 26 mai prochain, 350 millions d’électeurs vont désigner les députés qui participeront à la direction de l’Union européenne pour les cinq prochaines années.

La Maison des Européens Lyon vous invite le 26 mars à une conférence sur les grands dossiers actuels de l’UE. C’est une soirée d’information et n’aura donc pas vocation à promouvoir un courant politique en particulier.

Conférencier : Jacques Fayette, Professeur honoraire des universités, Spécialiste des questions européennes
Lieu : Salle Claude Terrasse, 201 route de Paris 69210 L’Abresle
La soirée commencera à 20:15.

N’hésitez pas à contacter la Maison des Européens Lyon pour plus d’informations sur cet événement par mail à contact@mde-lyon.eu

Tables rondes : Enjeux et perspectives des accords de libre-échange de l’Union Européenne

L’Université Jean Moulin Lyon 3 accueille et co-organise avec la Maison des Européens Lyon les Journées Européennes, en partenariat avec le Centre d’études européennes (CEE). Participez au débat d’idées sur l’Union Européenne et découvrez l’Europe autrement. Participez au débat d’idées sur l’Union Européenne et découvrez l’Europe autrement !

Sous la responsabilité scientifique d’ Efthymia Lekkou, Maître de conférences en droit public, Université Jean Moulin Lyon 3.

AU PROGRAMME :

14h : Ouverture.

De 14h10 à 14h30 : Introduction : La politique commerciale commune de l’Union européenne en profonde mutation.
Par Alan Hervé, Professeur de droit public, IEP de Rennes, Titulaire d’une Chaire Jean Monnet UETE (l’Union européenne et les transformations du droit international économique).

De 14h30 à 16h00 : Première table ronde : Les enjeux politiques et institutionnels des accords de libre échange.
Animée par Efthymia Lekkou, Maître de conférences en droit public, Université Jean Moulin Lyon 3.
• “Le processus décisionnel” par Cécile Rapoport, Professeure de droit public, Université de Rennes 1.
• “La transparence des négociations commerciales” par Edouard Bourcieu, Représentant de la Commission européenne sur les questions commerciales en France et en Belgique.
• “La construction de la position du gouvernement français sur la politique commerciale” par Aurélien Billot, Chef du Secteur Politiques commerciales et de développement (RELEX) au Secrétariat Général des Affaires européennes
• “Les pouvoirs de contrôle du Parlement National” par Marie Lebec, Députée des Yvelines, Commission des Affaires européennes à l’Assemblée Nationale.

De 16h30 à 18h00 : Deuxième table ronde : La politique commerciale de l’Union Européenne en perspective.
Animée par Edouard Bourcieu, Représentant de la Commission européenne sur les questions commerciales en France et en Belgique.
• “Une politique commerciale qui protège?” par Alan Hervé,
Professeur de droit public, IEP de Rennes, Titulaire d’une Chaire Jean Monnet.
• “La reconfiguration du commerce mondial : l’exemple du Brexit” par Deniz Ünal, Économiste, Centre d’études prospectives et d’informations internationales (CEPII).
• “Le dispositif local de soutien au commerce extérieur” par Yves-Laurent Mahé, Conseiller International de Direction Générale du Trésor au sein de la Direction des entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE) de Rhône Alpes-Auvergne.

Informations pratiques :
Quand : mardi 26 mars 2019 de 14:00 à 18:00.
Où : Université Jean Moulin Lyon 3, Salle 7, Manufacture des Tabacs, 6 rue Pr. Rollet, Lyon 8e
Contact pour plus de détails : direction.erasmus@univ-lyon3.fr
–> Cliquez ici pour accéder à l’inscription obligatoire.


Invitation aux Assemblées Générales de la Maison des Européens Lyon le 30 mars 2019

Les prochaines assemblées générales, extraordinaire et ordinaire, de la Maison des Européens Lyon se tiendront le samedi 30 mars 2019 de 9h00 à 13h à la Maison des Sociétés Savantes (dans les locaux de la Société de Lecture de Lyon, 39b rue de Marseille, 69007 LYON) et vous y êtes convié !

Cette matinée sera l’occasion de faire le point sur l’année 2018 et de parler de l’avenir de l’association. Le déroulé et l’ordre du jour seront les suivants :

  • 09h/9h30 : accueil des participants, remise des dossiers – reprises des adhésions
  • 09h30 : ouverture de l’assemblée générale extraordinaire pour adaptation de nos statuts à l’agrément « Jeunesse et vie associative » (Cf. document joint)
  • 10h30 : ouverture de l’assemblée générale ordinaire
  • 11h30 : élection du conseil d’administration
  • 12h00 : intervention des personnalités présentes
  • 12h30 : vin d’honneur

Nous espérons qu’il vous sera possible d’être présent/présente à cette importante réunion annuelle et nous restons dans l’attente du plaisir de vous rencontrer. Pour nous prévenir de votre venue et faciliter notre organisation, merci de nous le préciser par mail via contact@mde-lyon.eu.

Claire Demesmay : Idées reçues sur l’Allemagne

Le Goethe-Institut Lyon et la Maison des Européens Lyon vous invite le mercredi 20 mars à un voyage au cœur de l’Allemagne à travers l’étude de 20 idées reçues.

En France, les clichés sur l’Allemagne ne manquent pas – bien qu’elle en soit le principal partenaire, avec qui elle a impulsé le projet européen : « Les Allemands sont trop disciplinés pour descendre dans la rue », « L’extrême-droite est de retour en Allemagne », « L’Allemagne impose sa volonté au reste de l’Europe »… À l’heure où la France et l’Allemagne tentent, ensemble et à tous les niveaux (politique, économique, sociétal…), de formuler des propositions pour renforcer une Europe fragilisée, une connaissance approfondie et sans préjugés de notre voisin s’impose. Claire Demesmay invite au débat avec son nouveau livre « Idées reçues sur l’Allemagne ».

Claire Demesmay dirige le programme franco-allemand de l’Institut allemand de politique étrangère à Berlin (Deutsche Gesellschaft für Auswärtige Politik, DGAP). Elle est docteur en philosophie politique de l’Université Paris 4-Sorbonne et de l’Université technique de Berlin.

Quand : mercredi 20 mars à 19h
Où : Goethe-Institut, 18 rue François Dauphin, Lyon 2 
Plus d’infos sur http://www.goethe.de/lyon / info-lyon@goethe.de
Entrée libre

Rencontre avec Hans-Gert Pöttering

L’homme politique Hans-Gert Pöttering (CDU) est le seul député à avoir été membre du Parlement européen sans interruption de 1979 à 2014. En occupant des postes comme président du groupe du Parti Populaire Européen PPE (1999-2007) et président du Parlement européen (2007-2009), il a contribué à façonner le développement de l’Union Européenne.

En conversation avec d’autres intervenants, il discutera de sa conviction qu’une Europe unie peut surmonter les défis actuels et futurs. Le point de départ sera son livre autobiographique “Notre chance, c’est d’être unis” (Éditions Marie B, 2018).

Quand : Mardi 19 mars à 19h
Où : Goethe-Institut, 18 rue François Dauphin, Lyon 2
Plus d’infos sur http://www.goethe.de/lyon / info-lyon@goethe.de
Entrée libre

En partenariat avec la Fondation Konrad Adenauer, le Consulat général d’Allemagne à Lyon, la Maison des Européens Lyon et le WKRA.

Les décodeurs européens du Mardi : Pour faire de vous des fins connaisseurs de l’Europe

La Maison des Européens Lyon commence dynamiquement son année européenne de 2019.

Nous vous invitons, en effet, à participer à nos soirées « décodeurs européens du Mardi » pour faire de vous de véritables ambassadeurs de l’Europe et de fins connaisseurs des politiques sur l’avenir de l’Union européenne.

Quatre soirées, quatre thèmes :

  • Le mardi 5 février, 18h-20h, « L’avenir de la défense européenne » par Jacques FAYETTE, Professeur honoraire des universités, Spécialiste des questions européennes, et Christian JUYAUX, Conseiller CFDT au CESER Auvergne Rhône Alpes
  • Le mardi 19 février, 18h-20h  « L’avenir des finances européennes » par Alain MALEGARIE, Ancien directeur de la l’Institut de l’Euro, Membre du réseau des conférenciers Team Europe
  • Le mardi 5 mars, 18h-20h « La mondialisation » par Jacques FAYETTE, Professeur honoraire des universités, Spécialiste des questions européennes, et Christian JUYAUX, Conseiller CFDT au CESER Auvergne Rhône Alpes
  • Le mardi 19 mars, 18h-20h, « L’Europe sociale » par Christian JUYAUX, Conseiller CFDT au CESER Auvergne Rhône Alpes, Vice-président de la Maison des Européens Lyon

Le RDV à la Maison des Sociétés Savantes (dans les locaux de la Société de Lecture de Lyon, 39b rue de Marseille, 69007 Lyon).
Les inscriptions sont obligatoires sur le lien suivant, sous réserve d’une adhésion à la Maison des Européens Lyon : www.helloasso.com/maison-des-europeens Une seule ou deux soirées seulement vous intéressent ? Aucun souci. Il vous est totalement possible de participer qu’à une ou deux soirées. C’est vous qui choisissez sur le lien ci-dessous après avoir validé votre inscription à l’événement !

N’oublions pas combien cette année est importante pour l’Union européenne et combien il est majeur que chaque citoyen européen y soit sensibilisé.

Européennement vôtre,
La Maison des Européens Lyon

“Décoder les étoiles” : Construire l’Europe d’hier à aujourd’hui

Du lundi au vendredi de 8h à 19h30, l’Université Catholique de Lyon vous propose de décoder les étoiles.

À l’heure du 60e anniversaire du Traité de Rome, la construction européenne est questionnée. Crises économiques, afflux des réfugiés, attaques terroristes, montée des populismes, replis nationalistes ébranlent le projet pacifiste européen, unique dans l’histoire de l’humanité. C’est dans cette perspective que Cartooning for Peace et la Commission européenne collaborent afin de proposer une nouvelle exposition itinérante : « Décoder les étoiles ». En partenariat avec la Maison des Européens Lyon/Centre d’Information Europe Direct Lyon cette exposition est accueillie du 11 mars au 4 avril 2019 par l’Université Catholique de Lyon au Campus Saint Paul, Salle des Expositions (10, place des Archives, 69288 LYON Cedex 02).

50 dessins de presse se confrontent ainsi aux idéaux de ceux qui ont rêvé l’Europe d’hier : Victor Hugo, Robert Shuman, Louise Weiss, Jean Monnet…et d’aujourd’hui : Daniel Cohn-Bendit, Kofi Annan, etc. À travers cette exposition, des dessinateurs du monde entier croquent avec humour et ironie les enjeux qui depuis plus d’un demi-siècle nourrissent la politique européenne. En quelques images, en quelques bulles, ils soulignent les préoccupations des citoyens. Cette ode à la diversité et à la tolérance fait émerger le débat autour de 15 grandes thématiques, parmi lesquelles l’Europe et la croissance économique, l’Europe et l’Afrique, la liberté d’expression, la peine de mort ou encore la jeunesse européenne.

Une discussion sur le BREXIT ” Où en-est-on ? Quels enjeux ? Quelles conséquences concrètes pour les britanniques ? Pour l’UE ? ” en présence de Michel CANNARSA, Directeur de la Faculté de Droit, Sandrine CURSOUX-BRUYERE, Maître de conférences à l’UCLy, Simon WESLEY, Enseignant-associé à l’UCLy, aura lieu le vendredi 15 mars 2019 de 12h45 à 13h30 à l’Université Catholique de Lyon où l’exposition “Décoder les étoiles” est proposée du 11 mars au 4 avril 2019. Gratuit et ouvert à tous !

L’Europe sociale se construit peu à peu !

Le 14 février 2019, le Conseil et le Parlement européen ont décidé d’un commun accord la création d’une Autorité européenne du travail.

Cette nouvelle agence doit :

  •  Faciliter l’accès aux informations, droits et obligations pour les travailleurs et les employeurs dans les situations de mobilités transfrontalières.
  • Coordonner les autorités nationales du travail et les régimes de sécurité sociale.
  • Effectuer des analyses et des évaluations des risques sur les différents aspects de la mobilité transfrontalière.
  • Aider les Etats à se doter de moyens par l’apprentissage mutuel, la formation et la promotion de bonnes pratiques.

L’Autorité aidera les administrations nationales en organisant des réunions de coordination et en fournissant un appui logistique et technique pour l’application effective du droit de l’UE en matière de mobilité transnationale et de coordination des régimes de sécurité sociale. Les partenaires sociaux pourront signalés les cas de fraude à l’agence.

Programme de travail des partenaires sociaux européens présenté le 6 février 2019 par BusinessEurope et la Confédération Européenne des Syndicats pour la période 2019-2021 avec six priorités :

  1. La numérisation dont les modalités de connexion et de déconnexion
  2. L’amélioration de la performance des marchés du travail et des systèmes sociaux
  3. Les compétences
  4. La prise en compte des aspects psychosociaux et des risques au travail.
  5. Le renforcement des capacités pour un dialogue social de qualité.
  6. L’économie circulaire.

Dans cette période d’élection au  Parlement Européen, beaucoup de nos concitoyens expriment des demandes d’une Europe plus sociale. L’engagement de l’ensemble des chefs d’Etat et de gouvernements dans un socle européen des droits sociaux proclamé le 17 novembre 2017 lors du sommet de Göteborg en Suède  doit permettre l’égalité des chances et l’accès au marché du travail, des conditions de travail équitables et une protection sociale réelle  de tous les européens. En fixant des objectifs sociaux au même niveau d’exigence que les objectifs économiques, cette transformation de l’Union Européenne correspond aux besoins des européens et de leurs entreprises pour une Europe sociale de marché.

Par Christian JUYAUX, Conseiller CFDT au CESER Auvergne Rhône Alpes, Vice-président de la Maison des Européens Lyon.

Mobilisons-nous à Lyon !

C’est avec grand plaisir que le Bureau du Parlement européen en France vous invite à son deuxième événement de bienvenue à Lyon organisé en partenariat avec la Maison des Européens Lyon / Centre d’information Europe direct Lyon. Nous avions eu le plaisir de nous rencontrer en 2018 et revenons à Lyon afin de discuter avec vous des actions à mener à quelques mois des élections européennes. 

Au programme de cet événement :

Présentation
– Présentation de “Cette fois je vote”, des enjeux des élections et des outils à votre disposition
– Présentation des projets en cours menés par les volontaires “Cette fois je vote” 
• Travail en groupe 
– Ateliers de réflexion : “Quelles actions pour mobiliser le maximum de personnes à aller voter le 26 mai prochain ?”
• Restitutions

Alors, que diriez-vous de nous rejoindre pour faire connaissance et discuter de vos idées ? Nous vous donnons rendez-vous le lundi 11 mars de 18h00 à 20h00 à la Mairie du 6ème arrondissement de Lyon (Grande salle des Beaux-arts, 58 Rue de Sèze, 69006 LYON). — > Inscrivez-vous ici <– Cette rencontre sera l’occasion de répondre à toutes vos questions et d’échanger nos meilleures idées afin de faire de Cette fois je vote un succès.

adhésion

Adhérer, c'est être acteur et non simple spectateur. Pour nous soutenir, cliquez sur le bouton ci-dessous pour adhérer ou faire un don en ligne :

contacts

MAISON DES EUROPÉENS LYON et ses Centres d'information Europe Direct :
• LYON : 04 72 07 88 88 / 06 48 55 79 90
contact@mde-lyon.eu /
europedirect014269@mde-lyon.eu

• DRÔME ARDÈCHE : 06 99 61 26 07 europedirect2607@mde-lyon.eu

localisation

MAISON DES EUROPÉENS LYON et ses Centres d'information Europe Direct :
• LYON : 7 rue Amédée Bonnet, 69006 LYON
• DRÔME ARDÈCHE : Campus Consulaire CCI de la Drôme, 52-74 rue Barthélémy de Laffemas, BP 1023, 26010 VALENCE

évaluation

Vous avez contacté les Centres d’information Europe Direct Lyon ou Drôme Ardèche ? Votre avis nous intéresse ! Merci de remplir ce petit questionnaire.